Le bureau est mort, selon la plupart des fondateurs de startups

« Si les commandes de séjour à la maison COVID-19 étaient levées demain, retourneriez-vous votre entreprise / équipe au bureau? »

La réponse a été un non catégorique, selon 65% des 517 fondateurs soutenus par le capital-risque dans un nouveau sondage de la firme de coaching en leadership The Kung Group. Près des trois quarts (71%) d’entre eux ont déclaré qu’ils laisseraient une partie ou la totalité de leurs employés continuer à travailler à distance lorsque les restrictions seraient réellement levées. Cela peut être dû en partie au fait que 60% des PDG interrogés ont déclaré qu’il n’y avait aucun impact sur la productivité de leurs travailleurs. En fait, 16% ont déclaré que la productivité augmenté.

Les implications de ces résultats offrent un aperçu du monde du travail post-COVID-19. Soixante-six pour cent des PDG envisagent de lâcher (ou de réduire les effectifs) de leurs bureaux, selon l’enquête, car en moyenne 70% des employés qui se sont précédemment présentés au travail dans l’espace de travail d’une entreprise seraient autorisés à travailler à distance une fois qu’ils resteront chez eux. -les commandes à domicile sont levées.

La majorité a prédit que les fermetures obligatoires seront terminées d’ici la fin du troisième trimestre, et 67% ont déclaré qu’elles feraient d’un espace de travail désinfecté / stérilisé une priorité pour assurer la sécurité de leurs employés. La majorité (61%) a déclaré qu’elle autoriserait les employés à continuer de travailler à domicile jusqu’à ce qu’ils se sentent suffisamment en sécurité pour voyager et puissent gérer les services de garde. Ces PDG ont déclaré que leur entreprise n’encourrait pas de dépenses supplémentaires pour aider leurs travailleurs à s’occuper de leurs enfants ou à faire la navette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *