Une start-up nigériane crée un fonds de versement de COVID-19 de 100 millions de nairas

Provenant de PalmPay.

La startup de paiement axée sur l’Afrique PalmPay a renoncé aux frais de transfert au Nigéria et propose des paiements directs aux clients qui ont contracté COVID-19 dans le pays, selon Tech Crunch.

Lancé en 2019 et soutenu par le fabricant chinois de téléphones portables Transsion, PalmPay a créé le PalmPay Support Fund. L’initiative commencera avec environ 300 000 $ (100 millions de nairas) et offrira des paiements individuels d’environ 250 $ (100 000 nairas) à tout client PalmPay qui a contracté le virus.

La startup prévoit d’augmenter la valeur du fonds en offrant un cadeau correspondant par transaction client pendant au moins un mois. PalmPay étendra également le fonds pour offrir des subventions aux organisations travaillant sur l’atténuation des coronavirus et les efforts d’assistance au Nigeria.

PalmPay vise à créer une interactivité avec ses clients sur les efforts de secours contre les coronavirus. « Nous voulons apporter un soulagement … et donner à nos clients le sentiment qu’ils y ajoutent également quelque chose », a déclaré Greg Reeve, PDG de PalmPay. TechCrunch.

Pour faciliter l’accès au fonds, l’entreprise a créé une page sur son application pour les applications et la dispersion des fonds. PalmPay travaille également en étroite collaboration avec le Center for Disease Control (NCDC) du Nigéria sur un processus de vérification pour confirmer que ceux qui présentent une demande ont un résultat positif au test COVID-19, explique Reeve.

Réaction de la technologie nigériane au virus

L’initiative de PalmPay intervient alors que COVID-19 a frappé les plus grandes économies africaines et que les plates-formes fintech du continent ont été mobilisées comme outils pour endiguer la propagation.

Au début de mars, le nombre de coronavirus en Afrique par pays était à un chiffre, mais au milieu du mois, ces chiffres avaient grimpé en flèche, ce qui a conduit le directeur régional de l’Organisation mondiale de la Santé, le Dr Matshidiso Moeti, à sonner l’alarme.

À travers le Nigéria, d’autres entreprises de la sphère technologique ont également lancé des initiatives pour aider l’économie en difficulté au milieu de la crise.

Un groupe d’innovateurs technologiques a créé une plateforme de financement participatif pour recevoir et distribuer des fonds de secours aux Nigérians en difficulté financière. Ils ont créé We Are Together, un fonds de secours COVID-19 financé en commun pour le pays. Le site Web a été créé en réponse à la détresse socio-économique que de nombreux Nigérians subissent à la suite de la pandémie mondiale et des efforts pour la contrôler.

Ce groupe particulier de technopreneurs comprend des savants de Paystack, Hygeia HMO, Zedvance, Accounteer, Future Africa, Hotels.ng, Zoosk et Bento.

Le fournisseur de services de télécommunications Airtel Nigeria a récemment engagé 4,9 millions de dollars dans la lutte contre le COVID-19 dans le pays.

Enfin, c’est le NCDC qui réoriente les technologies de détection du VIH / SIDA et de la tuberculose pour accélérer et renforcer le dépistage des coronavirus dans le pays.

Édité par Luis Monzon

Suivre Luis Monzon sur Twitter

Suivre IT News Africa sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *