Le financement de démarrage effrayé par Covid pourrait ne pas récupérer complètement cette année; les investisseurs majoritaires ne recherchent pas d’offres

70% des startups interrogées ont affirmé que Covid avait un impact négatif sur les affaires.

Il est peu probable que l’impact de Covid sur le financement des startups se dissipe d’ici peu. Les investissements dans les startups continueront d’être impactés au cours des six prochains mois, selon 92% des investisseurs interrogés par la FICCI et Indian Angel Network. Sur 27 investisseurs qui ont participé à l’enquête, qui comprenaient 250 startups et 34 incubateurs, 56% ont déclaré un impact modéré tandis que 40% ont déclaré qu’il y aurait un impact sévère sur le financement des startups en raison de Covid. Par conséquent, 59% des investisseurs à l’avenir préféreraient travailler avec des startups dans leur portefeuille actuel jusqu’à ce que la situation s’améliore au lieu de travailler sur de nouvelles transactions.

Étant donné que Covid a conduit à une adoption accrue des services numériques tels que l’éducation en ligne parmi les étudiants et les soins de santé, la préférence des investisseurs a également été réalignée avec le changement des opportunités. Par exemple, la fintech, la santé, l’intelligence artificielle et la technologie profonde, l’edtech et l’agri en tant que cinq secteurs prioritaires avant le verrouillage ont été remplacés par la santé, l’edtech, l’intelligence artificielle et la technologie profonde, la fintech et l’agri.

De plus, la réponse des investisseurs aux arguments des startups avant le verrouillage n’a pas été encourageante, car seules 8% des startups ont pu signer l’accord et recevoir les fonds pendant le verrouillage. D’un autre côté, 33% des startups ont déclaré que la décision d’investir avait été suspendue par les investisseurs alors que pour 32% des startups, les investisseurs n’avaient pas répondu. Pour le reste, 17% n’ont pas encore reçu de fonds tandis que pour 10%, l’accord a été annulé, selon l’enquête intitulée Impact of Covid-19 on Indian Startups.

«Les VC font la même chose que les anges. Parce que c’est de l’isolement, vous ne pouvez pas parler aux startups. Combien de temps et combien d’offres pouvez-vous conclure en vous connectant en ligne. Vous ne pouvez pas passer d’un bâtiment à un autre. Vous ne pouvez pas conclure des accords comme celui-ci. De plus, je sais que de nombreuses sociétés de portefeuille manqueront leurs prévisions de croissance, car une grande partie de l’argent est détournée vers les dépenses liées au coronavirus. Le coronavirus sera l’un des principaux facteurs d’arrêt ou d’échec des startups en 2020 », avait déclaré Padmaja Ruparel, cofondatrice d’Indian Angel Network à Financial Express Online.

Lisez aussi: PM Modi enracine les startups pour promouvoir l’innovation dans l’agriculture; suggère des hackathons pour résoudre les problèmes

70% des startups interrogées ont déclaré avoir un impact négatif sur l’entreprise en raison de Covid, tandis que 60% ont déclaré qu’elles fonctionnaient avec une certaine perturbation. En outre, en termes de réserves de liquidités disponibles pour payer les coûts fixes après le verrouillage, 38% des startups avaient des réserves pour 1 à 3 mois seulement, tandis que 22% ont déclaré des réserves de trésorerie pour 3 à 6 mois. Seules 7% des startups disposaient de liquidités depuis plus d’un an pour supporter le coût fixe. Parmi les mesures de réduction des coûts, 68% des startups ont réduit leurs coûts administratifs et opérationnels tandis que 18% seulement ont demandé des licenciements.

«Le secteur des start-up est stressé pour sa survie en ce moment. Le sentiment d’investissement est également modéré et devrait le rester dans les prochains mois. Le manque de fonds de roulement et de flux de trésorerie peut entraîner des licenciements majeurs au cours des 3 à 6 prochains mois par les start-ups », a déclaré Dilip Chenoy, secrétaire général de la FICCI, dans un communiqué.

Parallèlement, le financement des startups au premier semestre 2020 a baissé de 11% en termes de montant et de 31% par rapport au nombre de transactions par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données de Venture Intelligence. Les investisseurs ont versé 4,1 milliards de dollars dans 270 transactions dans des startups au cours du premier semestre 2020, contre 4,6 milliards de dollars dans 393 transactions au premier semestre 2019. Alors que le premier trimestre de 2020 était légèrement meilleur en termes de financement avec des investissements garantis par OYO (807 millions de dollars), Byju’s ( 200 millions de dollars), Swiggy (environ 155 millions de dollars), Zomato (environ 155 millions de dollars), etc., l’activité du deuxième trimestre a été un peu ennuyeuse avec des accords importants conclus par Postman (150 millions de dollars) et Byju’s (montant non divulgué en juin provenant de BOND) uniquement .

Obtenez les cours des actions en direct de l’ESB, du NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, calculez votre impôt à l’aide du calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour Biz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *