La région MENA pourrait découvrir une nouvelle licorne en démarrage au milieu d’un boom des investissements de COVID-19 de 659 millions de dollars, selon …

L’écosystème des startups du Moyen-Orient devrait découvrir une autre licorne de startup, selon les experts – au milieu d’un boom des investissements de 659 millions de dollars pendant la crise COVID-19. La hausse record du financement régional survient malgré le financement mondial des startups au premier trimestre de cette année, qui a connu le plus grand ralentissement depuis la crise financière de 2008, selon une étude de Crunchbase.

Partout au Moyen-Orient, des efforts sont en cours pour créer des communautés de CR et des écosystèmes de démarrage à partir de zéro, dans le cadre des efforts de diversification économique à l’échelle régionale. Areije Al Shakar, directrice du fonds Al Waha Fund of Funds, le fonds gouvernemental bahreïni créé pour donner le coup d’envoi à une communauté de capital-risque dans la région MENA, est une femme à l’avant-garde de ce mouvement.

Maintenant, des experts comme Mme Al Shakar prédisent que les conditions sont «mûres» pour une nouvelle licorne de démarrage MENA, ajoutant aux méga-offres précédentes pour les fondateurs du site commercial Souq – qui a été acquis par Amazon pour 580 millions de dollars en 2017 – et ride- saluant l’application Careem, qui a été acquise par Uber pour 3,1 milliards de dollars au début de cette année.

Mme Al Shakar a déclaré: «À ce jour, la région MENA n’a donné naissance qu’à deux licornes, mais maintenant les conditions sont réunies pour la prochaine. COVID-19 a entraîné un boom sans précédent de l’adoption par les consommateurs des technologies finales et d’autres technologies dans la région, à un moment où les gouvernements investissent des sommes considérables dans la construction d’écosystèmes technologiques de plus en plus dynamiques et sophistiqués. Le Moyen-Orient regorge de talents et, avec leur aide, l’héritage de COVID-19 dans la région MENA pourrait bien être sa troisième licorne.

«La pandémie a peut-être eu un impact négatif sur la scène des startups et des investissements dans le monde, mais nous assistons à quelque chose d’excitant et d’inattendu au Moyen-Orient. Le dernier rapport d’entreprise de MAGNITT indique que 659 millions de dollars ont déjà été investis dans des startups basées dans la région MENA au cours du premier semestre de cette seule année. Cela représente 95% du total des investissements en capital-risque tout au long de 2019 – déjà une année record pour les accords de démarrage dans la région.

«Le rapport attribue correctement cela à un changement de l’appétit des investisseurs vers des startups à faible risque et à un stade ultérieur. Mais cela ne signifie pas nécessairement que les startups plus petites et plus récentes et les idées à haut risque seront laissées de côté. La communauté naissante de capital-risque de la région déploie sa capitale de façon plus stratégique et avec parcimonie, mais avec plus de précision. »

Le rapport de Magnitt – la principale plate-forme de données de la région MENA pour la communauté des investisseurs et des startups – note que les 659 millions de dollars de capitaux investis au premier semestre 2020 représentent une augmentation annuelle de 35%. La recherche suggère également un changement d’orientation des investisseurs vers les industries qui ont évolué dans le climat actuel – telles que FinTech, EdTech et HealthTech.

Outre l’augmentation des investissements, le rapport de MAGNiTT a également mis en évidence les «nouvelles opportunités et défis» pour les entrepreneurs régionaux pendant la pandémie, COVID-19 agissant comme «un accélérateur rapide de la transformation numérique et de l’adoption des technologies dans la région».

Les principales transactions au cours du premier semestre de 2020 comprenaient EMPG (150 millions de dollars), Kitopi (60 millions de dollars) et SellAnyCar (35 millions de dollars). L’Arabie saoudite a connu la plus forte augmentation en pourcentage du financement total, avec une première indication d’un nouveau financement potentiel de démarrage d’un milliard de dollars dans la région cette année.

Bahreïn offre un écosystème de startups innovant et stable qui permet aux entrepreneurs de développer leurs idées dans une atmosphère de réglementation pro-entreprise et de solides partenariats public-privé. Avec son positionnement unique et sa connectivité avec les autres pays du Golfe, ainsi qu’une société véritablement multiculturelle qui accueille plus de 160 nationalités, le Royaume est la destination idéale pour la convergence des entreprises de l’Est et de l’Ouest.

Jusqu’à présent, le Fonds de fonds Al Waha a déployé des dizaines de millions de dollars auprès de divers investisseurs en capital-risque, dont MSA Capital, Lumia Capital, BECO Capital, Middle East Venture Partners, 500 startups et le gestionnaire de fonds européen Finch Capital.

– Prend fin –

Scott CampbellConsultant – Numérique et ContenuAPCO Tour mondiale, 29e étageBahrain BayManama Sea FrontManama [email protected] @apcoworldwide

© Communiqué de presse 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *