Archer, une startup eVTOL travaillant sur quatre passagers à 150 mph

Le rêve des petits véhicules-taxis volants et les opportunités commerciales qu’ils impliqueraient ont été chauds cette année. De nombreuses grandes entreprises ont rejoint l’industrie – et maintenant elles sont rejointes par le challenger Archer. La startup californienne peut compter sur des investisseurs solvables – et des développeurs d’entreprises de renom – dans la course à la suprématie des drones électriques.

Archer développe un avion purement électrique qui peut décoller et atterrir verticalement. Il est destiné à transporter quatre passagers sur une distance allant jusqu’à 60 miles (96 km) à une vitesse allant jusqu’à 150 mph (environ 240 km / h). L’engin avec lequel ils vont conquérir l’industrie n’a pas encore de nom.

Au départ, l’idée est que le véhicule sera piloté par un pilote, mais à terme, ce sera un véhicule autonome. En termes d’apparence, l’avion ressemble à un petit avion, mais au lieu de moteurs à réaction, il a douze hélices sur ses ailes. Les ailes sont fixes, mais les hélices peuvent être relevées et ainsi soulever le véhicule.

Archer prétend utiliser les dernières technologies de batterie. Sur son site Internet, la société indique que la batterie pèsera environ une tonne et aura une capacité utile de 143 kWh. Parmi ceux-ci, 80 kWh sont destinés au vol («croisière»), 26 kWh au vol stationnaire et 37 kWh en réserve. Les 16 kWh inférieurs de la batterie ne doivent pas être utilisés, les 28 kWh supérieurs sont prévus comme une perte lors du vieillissement de la batterie.

En plus de donner une image floue de leur métier et de montrer comment ils ont calculé la portée, il est assez mince sur les informations. L’entreprise a réussi à «attirer les meilleurs talents de l’industrie». L’équipe se compose actuellement de 40 ingénieurs, «y compris les talents des startups eVTOL concurrentes Joby, Airbus Vahana et Wisk».

Archer est fondée et dirigée par Brett Adcock et Adam Goldstein. Ils ont récemment vendu la startup Vettery sur le marché à Adecco – pour plus de 100 millions de dollars. Le plus gros investisseur du nouveau venu de Palo Alto est Marc Lore, le PDG de Walmart eCommerce. Lore a déjà fondé plusieurs entreprises et les a grandies. En 2010, il a vendu Quidsi à Amazon pour 550 millions de dollars, plus récemment sa marque de commerce électronique jet.com est allée à Walmart pour 3,3 milliards de dollars – ce qui lui a également valu sa position actuelle.

Le réalisme de ces valeurs sera démontré lors des vols d’essai d’ici 2021. La compagnie n’indique pas encore quand l’avion Archer décollera pour la première fois ou même transportera des passagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *