Les pays baltes sont la première catégorie «  favorable aux startups  », selon une société de capital-risque

12 janvier (Reuters) – La société de capital-risque Index Ventures a classé trois pays baltes comme les plus «favorables aux startups» d’Europe après que de nouvelles politiques sur les stock-options ont permis aux startups d’attirer et de fidéliser plus facilement les employés.

La Lettonie, l’Estonie et la Lituanie ont mené 22 pays dont les États-Unis, la Grande-Bretagne, Israël, la France et l’Allemagne dans le classement.

« Bien que ces changements de politique soient une bonne nouvelle pour les startups lettones et lituaniennes … nous avons maintenant besoin que le reste de l’Europe et l’Union européenne emboîtent le pas », a déclaré Martin Mignot, partenaire d’Index Ventures, dans un communiqué.

La nouvelle législation lettone de décembre a accordé des avantages d’exonération fiscale aux employés des startups, réduisant le temps dont ils ont besoin pour détenir des options d’achat d’actions avant de pouvoir les encaisser.

Les petites entreprises ont tendance à laisser les employés acquérir une part de l’entreprise par le biais d’options d’achat d’actions, car elles ne peuvent pas toujours rivaliser avec les grandes entreprises qui offrent des salaires élevés pour courtiser les employés.

Les investissements soutenus par le capital-risque dans les startups européennes atteignant un record de 41 milliards de dollars en 2020, la Commission européenne devrait également publier son Startup Nation Standard ici en mars, qui traitera également des options d’achat d’actions.

Index Ventures, l’un des premiers bailleurs de fonds d’entreprises telles que Facebook, Skype et Robinhood, a investi dans des entreprises technologiques européennes depuis 1996.

Reportage de Supantha Mukherjee; Montage par Clarence Fernandez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *