La startup Vermouth de Seattle, soutenue par Sue Bird, est acquise par l’éditeur OurMilitary.com Valor Worldwide

Jeff Lanctot est co-fondateur et PDG de Valor Worldwide. (Photo de Valor Worldwide)

Valor Worldwide, la société de médias numériques basée à Seattle derrière OurMilitary.com, a annoncé sa première acquisition avec un accord pour acheter la start-up de Seattle Vermouth.

Fondée en 2017, Vermouth a construit une application d’avis basée sur des amis qui était similaire à Yelp. Le vermouth combine «Ver» – latin pour «vrai» – et bouche.

La société a levé les investissements de la star de la WNBA, Sue Bird, de l’ancien partenaire de Maveron, Debra Somberg, et d’Oren Nissim, fondateur de la société israélienne de navigation mobile Telmap, entre autres.

Bird a décrit Vermouth comme «Yelp rencontre Waze rencontre Instagram».

«Si je vous suivais à Vermouth, je pourrais voir où vous aimez aller pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner», a-t-elle déclaré à GeekWire en 2017.

Valor prévoit d’utiliser le logiciel sous-jacent de Vermouth pour alimenter une prochaine application Valor destinée aux familles des militaires.

L’application Vermouth dans sa forme actuelle sera prise en charge jusqu’en 2022.

« Avec l’ajout de l’application sociale Vermouth, nous serons désormais en mesure d’offrir une plate-forme unique aux familles des militaires en leur offrant une façon amusante d’interagir au sein de leur réseau social militaire », a déclaré Jeff Lanctot, PDG de Valor, dans une déclaration. «Ils seront désormais en mesure de recommander, d’engager et, finalement, de devenir des clients fidèles d’entreprises locales qui jouissent d’une excellente réputation au service des militaires.»

Il s’agit de la deuxième sortie de démarrage pour le fondateur et PDG de Vermouth, Jamien McCullum, qui a vendu son ancienne entreprise à Kareo en 2015. McCullum travaille avec Valor dans un rôle de consultant à temps partiel à court terme.

Lanctot, un ancien dirigeant d’aQuantive et de Microsoft, a fondé Valor en 2018 avec l’éditeur de médias militaires de longue date Ken Marsh. L’entreprise est démarrée avec moins de 20 employés. Son conseil d’administration comprend l’ancien receveur des Seattle Seahawks, Doug Baldwin, et l’ex-directeur exécutif de Maggie Boyer Finch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *