La startup de facturation réussit à avoir quelqu’un pour répondre au téléphone

Le portail de MedPilot montre aux patients une ventilation de leur facture et ce que cela signifie.

Les factures perdues, les appels de recouvrement et les termes confus affligent l’industrie des soins de santé. Medpilot, basé à Cleveland, a cherché à résoudre ces problèmes en créant un logiciel pour faciliter le contact avec les patients et expliquer ce qui est dans leur facture. Mais le démarrage du logiciel a rapidement découvert que l’élément humain serait la clé de son succès.

Jacob Myers, PDG de MedPilot, Nate Spoden, directeur de l’exploitation, et Matt Buder Shapiro, directeur du marketing, ont cofondé MedPilot il y a cinq ans. L’entreprise vend son logiciel en tant que solution en marque blanche à des sociétés de gestion du cycle des revenus et de facturation tierce.

La société a multiplié ses effectifs depuis que la startup de cinq personnes a déménagé de New York à Cleveland il y a deux ans. MedPilot emploie maintenant 40 personnes et a levé un total de 3,6 millions de dollars à ce jour.

Buder Shapiro a déclaré avoir commencé la société pour résoudre certains des problèmes endémiques dans le processus de facturation des patients.

« (Les patients) ne peuvent pas payer leurs factures. Parfois, ils ne les reçoivent même pas », a-t-il déclaré.

Cela se traduit par des millions de dollars perdus auprès des prestataires, non seulement dans les factures impayées, mais aussi chez les patients qui repartent avec un mauvais goût dans la bouche à cause d’un processus de facturation raté.

Pour lutter contre cela, MedPilot rassemble un certain nombre de façons de contacter les patients, par e-mail ou par SMS, et pas seulement d’envoyer une facture à une ancienne adresse. Mais comme la startup a attiré plus de clients, elle a également constaté que la façon dont elle gère les appels entrants des patients est tout aussi importante que de trouver le meilleur moyen de les atteindre.

« Il s’agit moins du texte parfait au moment parfait », a déclaré Buder Shapiro. « Pour nous, il s’agit davantage de savoir comment gérer efficacement vos appels entrants. … Comment pouvons-nous aider les gens dans leur situation? »

Lorsque MedPilot a lancé son premier pilote, la société s’est initialement concentrée sur l’optimisation de ses communications sortantes. Mais le client est rapidement dépassé.

« Nous envoyons un tas d’e-mails et de SMS à la fois, et leur réception a été chargée de questions et de préoccupations », a déclaré Buder Shapiro. « Nous avons réalisé qu’une tonne de nos clients ne disposaient pas du personnel approprié pour gérer le côté patient. »

Depuis lors, l’entreprise a mis sur pied une équipe de service aux patients pour répondre aux questions sur les factures. Cela se traduit par un score de satisfaction des patients de 97% – inhabituel pour une société de facturation.

«Nous avons la technologie pour nous permettre de parler plus efficacement aux patients. C’est la clé », a déclaré Buder Shapiro. « Je ne pense pas que vous puissiez complètement éliminer les humains de ce processus. »

Pour être clair, MedPilot ne fonctionne pas avec les agences de recouvrement. À ce jour, la société a travaillé avec 1 million de patients. Il a récemment levé un financement de 1,5 million de dollars, dirigé par plusieurs investisseurs basés à Cleveland, dont Jumpstart, North Coast Angel Fund et Valley Growth Ventures. MedPilot prévoit d’utiliser les fonds pour accroître encore ses effectifs.

«La facturation des patients est compliquée et peut souvent ne pas être claire pour les patients», a écrit Rem Harris, associé principal d’investissement chez JumpStart, dans un communiqué envoyé par e-mail. «La solution MedPilot simplifie le processus de facturation pour les patients en fournissant des informations de facturation pratiques et faciles à comprendre. Le résultat est une meilleure expérience pour les patients et une meilleure collecte des revenus pour les prestataires de soins de santé. »

Crédit photo: MedPilot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *