La start-up africaine Fintech JUMO clôture à ce jour la plus grande ronde de 2020 avec une nouvelle augmentation de 55 millions USD

La startup fintech née en Afrique du Sud, JUMO, a obtenu 55 millions de dollars lors de son dernier cycle de financement.

Plus d’un an après avoir provoqué des tremblements de terre avec un cycle de financement de 52 millions USD, puis avec 12,5 millions USD supplémentaires trois mois plus tard, JUMO a annoncé la clôture d’un autre cycle de financement massif.

Cette fois, la start-up a empoché 55 millions USD frais qui, selon elle, sont destinés à l’expansion sur de nouveaux marchés et au lancement de nouveaux produits en Afrique et en Asie.

Le dernier investissement tire le financement total de JUMO jusqu’à 158 millions de dollars, ce qui en fait l’une des startups technologiques les mieux financées sur le continent africain. JUMO a connu une année de cape et d’épée en 2018, levant 67,5 millions de dollars sur trois cycles de financement.

Selon un récent article publié sur le compte LinkedIn officiel de la startup, le dernier investissement provient d’investisseurs JUMO nouveaux et existants, notamment Goldman Sachs, Odey Asset Management et LeapFrog Investments.

Fondée en 2014 par Andrew Watkins-Ball qui dirige actuellement la startup en tant que PDG, JUMO est spécialisée dans les produits financiers à impact social, offrant des prêts et des options d’épargne à ceux qui sont négligés par les systèmes financiers existants, et en particulier les petites entreprises.

JUMO tire parti des réseaux mobiles pour fournir des produits de crédit et d’épargne à ses clients. La société de services financiers numériques a développé un algorithme de notation du crédit qui aide les clients à débloquer la valeur de leurs empreintes numériques en donnant une estimation précise de leur solvabilité.

La startup regroupe les produits de différentes banques et les revend aux entreprises à la recherche de crédit. L’ensemble du processus de prêt est facilité par les réseaux mobiles, où la startup a conclu des accords avec un certain nombre de fournisseurs de services.

Compte tenu de l’utilisation élevée des téléphones sur les principaux marchés ainsi que de la sensibilité des clients aux coûts des données, JUMO offre une capacité transactionnelle via l’USSD de base, le Web ou l’application pour permettre un accès et une utilisation sans faille de la plate-forme et des produits.

À ce jour, JUMO prétend avoir aidé des millions de consommateurs sur ses six marchés en Afrique et provoqué plus d’un milliard de dollars de prêts, ayant commencé en Tanzanie.

Depuis septembre 2018, date à laquelle la startup a annoncé son expansion en Asie via le Pakistan, JUMO a déménagé son siège social à Singapour tout en passant à pas moins de 10 millions de personnes épargnant ou empruntant sur sa plateforme. Lors du dernier décompte, l’entreprise comptait quelque 350 employés répartis dans 10 bureaux en Afrique, en Europe et en Asie.

Un Watkins-Ball ravi a exprimé son enthousiasme en ce qui concerne la dernière annonce de financement de la startup.

«Je suis ravi de notre prochaine phase. Ce soutien nous aidera à bâtir une meilleure entreprise et à innover. Le solide vote de confiance, ainsi que le talent technologique de classe mondiale que nous avons maintenant dans l’entreprise, signifie que nous pouvons obtenir des résultats exceptionnels pour nos partenaires et clients », se réjouit le PDG de JUMO qui a près de deux décennies dans la finance et l’investissement à son actif. .

Comme mentionné précédemment, le dernier financement de JUMO devrait stimuler l’expansion sur de nouveaux marchés et faciliter le lancement de nouveaux produits en Afrique et en Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *