La start-up d’assurance vie Jenny Life lève 3,5 millions de dollars et voit un énorme pic d’engagement en raison de COVID-19

De nombreuses startups technologiques connaissent une baisse de l’activité commerciale en raison de l’épidémie de COVID-19. Ce n’est pas le cas de Jenny Life, une start-up d’assurance-vie de Seattle qui connaît une augmentation de 800% de l’engagement client depuis que le nouveau coronavirus a commencé à se propager aux États-Unis.

Jenny Life a annoncé aujourd’hui un investissement de 3,5 millions de dollars pour aider à stimuler la croissance et à soutenir l’augmentation de la demande au cours des derniers mois.

Fondée en 2017 par les vétérans de l’industrie des assurances Chirag Pancholi et Lief Larson, Jenny Life vise à aider les femmes et les mères à souscrire des polices d’assurance-vie en quelques minutes. Le service diffère des processus d’inscription traditionnels – il ne nécessite pas d’examens de santé ni de paperasse.

«Dans ce climat des affaires, les gens ont plus que jamais faim d’informations sur leur sécurité financière», a déclaré Pancholi dans un communiqué. «Nous améliorons l’étendue, la profondeur et la qualité de nos offres pour soutenir l’intérêt croissant que nous constatons les familles.»

Les demandes d’assurance-vie ont augmenté le mois dernier, a rapporté Business Insider. La plupart des politiques couvrent probablement les décès dus à COVID-19, a noté NerdWallet.

D’autres startups prenant en charge les processus de fin de vie voient également une utilisation accrue, y compris Tomorrow, basé à Seattle, qui aide les gens à créer des testaments légaux.

Pancholi a précédemment travaillé dans la banque d’investissement et a occupé des postes de direction chez Nextel et Asurion. Il a fondé Wisemuv en 2009 et co-fondé Engage.co en 2015. Larson est un entrepreneur de longue date, fondateur de Kiosk.com en 1999 et Sportzy en 2013. Il a également passé sept ans chez Workface à Seattle et a aidé Pancholi à lancer Engage.co .

CMFG Ventures, la branche d’investissement de la compagnie d’assurance CUNA Mutual Group, a participé à la série A, avec d’autres bailleurs de fonds non divulgués.

« JennyLife a fait d’énormes progrès depuis son lancement et est en passe de devenir la source la plus fiable pour aider les familles à maintenir la stabilité financière si elles endurent les moments les plus sombres de la vie », a déclaré Brian Kaas, président de CMFG Ventures et membre du conseil d’administration de JennyLife, dans un communiqué.

Jenny Life emploie 10 personnes et prévoit doubler ses effectifs cette année avec le nouveau financement. À ce jour, il a levé 5 millions de dollars.

Assurance, une autre startup technologique de l’assurance de la région de Seattle, a vendu à Prudential pour 2,35 milliards de dollars l’année dernière. Le financement des sociétés de technologie d’assurance a atteint des niveaux record en 2019, a indiqué Deloitte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *