Vipers, XFL n’a pas pu écrire leur propre script pour terminer la saison de démarrage

TAMPA – L’entraîneur des Vipers, Marc Trestman, a rassemblé son équipe après la défaite de 41-34 dimanche contre les Wildcats de Los Angeles et, comme plusieurs fois auparavant, leur a dit qu’ils étaient loin d’être un produit fini, mais qu’ils avaient tout le temps de devenir l’équipe qu’il croyaient qu’ils pouvaient l’être.

« L’équipe que nous sommes et celle que nous deviendrons seront définies au cours des cinq prochaines semaines, un jour à la fois », a déclaré Trestman dans son vestiaire. « … En savoir plus. L’histoire n’a pas été écrite. Les étapes finales ne sont pas terminées. « 

Le dernier discours de Trestman dans les vestiaires après le match se révélerait ironique, car quatre jours plus tard, la première saison de la XFL se terminerait brutalement, les cinq semaines restantes de la saison régulière annulées en raison de la pandémie de coronavirus.

Les Vipers n’ont pas pu écrire la fin de leur histoire.

La première saison de l’équipe se terminerait par un cliché de Thanos. Jeudi, le personnel se préparait pour le match à domicile prévu samedi, l’équipe s’est entraînée dans ses installations de Plant City. Et en quelques heures, la saison était finie et l’objectif était de garantir un retour en 2021.

La ligue a promis de prendre soin de ses joueurs, s’engageant à payer et à fournir des avantages à tous les joueurs tout au long de la saison et en informant les détenteurs de billets que leurs achats seront remboursés ou crédités pour les prochains matchs.

EN RELATION: Plus mordu par un serpent, les Vipers célèbrent leur première victoire en XFL avec style

La ligue couvre également les dépenses des joueurs pour rentrer chez eux, ce qui est remarquable parce que les joueurs ont été bloqués lorsque l’Alliance du football américain s’est soudainement repliée l’année dernière avant de terminer une saison complète.

Les Vipers ont terminé 1-4. Ils n’ont disputé que deux matchs à domicile, et l’annulation de la saison s’est produite au milieu d’une période de cinq semaines qui comprenait quatre dates à domicile. Ils se sont classés au premier rang de la ligue en ce qui a trait à l’offensive totale et à la défense totale, mais ils ont eu le deuxième plus grand nombre de revirements, certains appels au jeu douteux et une controverse de quart de début de saison qui a frustré les fans.

Leur scénario était incomplet, tout comme la première saison de la ligue. En général, il a été bien reçu. Les changements de règles pour les coups d’envoi et les bottés de dégagement rendent les blessures limitées comme prévu, et les promesses de jouer à des matchs plus rapides grâce à un chronomètre de jeu de 25 secondes se sont réalisées. Des ajouts innovants aux émissions – câbler les joueurs et les entraîneurs pour le son en direct sur le terrain, mener des interviews en marge et un aperçu de la façon dont les pièces sont revues – ont donné un aperçu du jeu qui n’était pas présenté auparavant.

La XFL a promis un retour la saison prochaine et avec un modèle durable pour les années à venir, sans le dire, en s’assurant qu’ils ne tomberaient pas dans le même malheur que les startups de football passées comme la première XFL et l’Alliance of Professional Football.

L’atout le plus important de la ligue est le soutien financier de la WWE. Il lui reste également deux ans de contrats TV avec ESPN et FOX.

La fréquentation pour les matchs a culminé au cours de la semaine 3, puis a commencé à diminuer, bien que St. Louis et Seattle sans NFL aient montré des promesses incroyables, avec en moyenne 28 541 et 25 616 fans, respectivement, bien que chaque équipe n’ait accueilli que deux dates à domicile. Dans l’ensemble, la participation de la XFL a été nettement meilleure. L’Alliance comptait sept foules de moins de 10 000 fans, tandis que la plus petite foule de la XFL était de 12 116.

Le nombre de spectateurs à domicile des Vipers s’est classé sixième sur les huit équipes de la ligue avec 15183, bien qu’ils aient dû attendre la semaine 3 pour leur premier match à Raymond James et 0-2.

Pourtant, la fréquentation moyenne des 20 matchs de la XFL a été de 18 571, soit 21% de plus que la moyenne de 15 292 spectateurs de l’Alliance avant que la ligue ne plie huit matchs au cours de sa saison de 10 matchs.

Une passe destinée au receveur large de Houston Roughnecks, Cam Phillips (14), est interrompue par le cornerback Tarvarus McFadden des Tampa Bay Vipers le 22 février à Tampa. [DOUGLAS R. CLIFFORD | Times]

La XFL perdra sûrement ses meilleurs joueurs, comme le quart-arrière de Houston P.J. Walker et le receveur Cam Phillips, le quart-arrière de St. Louis Jordan Ta’amu et le quart-arrière de Los Angeles Josh Johnson, un ancien Buc. Ils ont si bien joué au premier semestre qu’ils sont susceptibles de recevoir des opportunités de la NFL.

Mais la plupart des autres joueurs de la ligue comptaient sur une saison complète pour montrer qu’ils méritaient un tir à la NFL. La plupart d’entre eux sont passés d’une équipe d’entraînement à une autre, mais la XFL leur a donné une plus grande chance de filmer leur jeu contre la concurrence en direct.

Les Vipers avaient deux des trois premiers coureurs de tête – De’Veon Smith a mené la ligue avec 365 verges et Jacques Patrick a terminé troisième avec 254 – et deux des quatre meilleurs récepteurs larges – Dan Williams s’est classé deuxième (338 verges) et Jalen Tolliver quatrième (297). La défense était une somme de ses parties mais le cornerback Tarvarus McFadden a eu deux interceptions et le cornerback Anthoula Kelly a mené la tête avec huit ruptures de passes. Reste à voir si de tels joueurs en ont fait suffisamment pour justifier la NFL.

Au total, 20 matchs ont été perdus – des ventes de billets perdues, des occasions perdues pour les joueurs de se démarquer, et peut-être plus important encore, une perte d’exposition pour la ligue. Bien que la possibilité de jouer à des matchs d’après-saison prévus pour le mois prochain ait été évoquée, il est peu probable que cela se produise.

La XFL et les Vipers attendront donc la saison prochaine pour faire bonne impression.

Contactez Eduardo A. Encina à [email protected] Suivez @EddieInTheYard.

Galerie

Scènes du premier match à domicile XFL des Vipers de Tampa Bay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *