Stelios investit dans une startup locale

Alors que le secteur du tourisme est sous le choc des effets de la pandémie de coronavirus, la start-up locale Ferryhopper a réussi à lever 2,6 millions d’euros alors qu’elle vise son expansion en Europe et la création de nouveaux emplois.

Il y a environ une semaine, le deuxième tour de financement de la société a été achevé, avec la participation du fonds bulgare LAUNCHub Ventures en tant que principal investisseur, aux côtés de la société grecque de capital-risque Metavallon, de Sir Stelios Haji-Ioannou’s easyGroup et d’autres investisseurs privés. Metavallon et easyGroup ont également participé à la précédente levée de fonds (600 millions d’euros) et ont renouvelé leur soutien.

Ferryhopper est actif dans le secteur de la technologie du voyage depuis 2017, aspirant à améliorer les services de réservation de billets d’expédition côtière. En plus de cela, la plate-forme de la société est la seule qui permet des itinéraires combinés vers des îles qui n’ont pas de connexion directe par ferry. Ferryhopper a vendu plus de 800 000 billets sur son site Web, desservant plus de 300 destinations à travers la Méditerranée, et l’année dernière, il a lancé le service easyFerry en coopération avec easyGroup.

« Dans une période particulièrement difficile pour les agences de voyages à l’international, je continue d’investir dans une société de logiciels avec une présence ciblée, prête à utiliser au maximum le retour à la normalité des voyages », a déclaré Sir Stelios à Kathimerini. Il ajoute que «easyFerry.com, un membre de la famille easy en Grèce, sera le premier choix avec l’aide de Ferryhopper pour les voyageurs à la recherche des meilleurs choix de billets de ferry, à l’intérieur et à l’extérieur de la Grèce».

«Quiconque cherche à comprendre comment les nouvelles routes se dessinent dans l’ère post-Covid-19 et à la recherche des meilleurs tarifs de billets fera confiance à easyFerry.com», a déclaré Sir Stelios, prédisant que «une grande partie des préoccupations du marché les traversées intérieures en ferry vers les îles grecques, nos réservations se rétabliront plus rapidement que les options de voyages internationaux. »

«Cette ronde de financement nous aidera à atteindre nos objectifs. La consolidation sur le marché grec, l’expansion au niveau européen et le développement constant de nouveaux produits et technologies restent nos priorités », a déclaré le cofondateur et PDG de Ferryhopper, Christos Spatharakis, à Kathimerini, soulignant qu’à partir de ses 37 collaborateurs actuels, l’entreprise vise à employer 50 personnes d’ici la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *