Soyez économe, et votre startup pourrait bien acquérir une génération

Etsy, une place de marché pour les produits de bricolage kitsch et créatifs, a acquis Depop, une place de marché hippie et économe pour les produits de revente, pour 1,625 milliard de dollars cette semaine. Donc, aujourd’hui, nous allons discuter de l’histoire de deux marchés, un accord qui nous a donné un aperçu de l’éthique en évolution du shopping social.

Depop, pour ceux qui ne le savent pas, est une entreprise basée à Londres qui cible les acheteurs de la génération Y et de la génération Z. Au cours des deux dernières années, Depop a fait passer sa base d’utilisateurs de stylistes, designers, artistes, vendeurs de vintage et plus encore, de 13 millions à 21 millions. Et, selon la société, environ 90 % de ses utilisateurs ont moins de 26 ans.

Avec l’achat, Etsy se fraye un chemin vers une génération plus jeune, qui pense que l’épargne est à la mode et que l’individualisme est plus intéressant que la mode rapide. Mais pour moi, combiner deux places de marché bilatérales n’est pas là où le travail s’arrête. Etsy, avec Depop sous son égide, a l’opportunité d’être beaucoup plus inventif dans la façon dont il combine les opérations.

Tout d’abord, Etsy doit trouver d’autres moyens, au-delà d’un nouveau volume de produits frais, de moderniser son expérience utilisateur, de la page d’accueil à la caisse. Pourquoi? Parce que, et je peux le dire parce que je fais techniquement partie de la cohorte, la génération Z est impatiente. Bien sûr, l’épargne est à la mode, mais Amazon l’est aussi. La même génération qui aime l’idée de porter la créativité individuelle, aime aussi l’idée de produits à bas prix et d’expédition en deux jours. Bien sûr, il y a des gens qui se situent à l’un ou l’autre extrême. Mais je parierais avec un mousseur à lait inutile que la majorité des consommateurs de la génération Z sont assis dans un espace plus gris.

Deuxièmement, Etsy et Depop ont la possibilité d’investir dans la vague croissante d’expériences de shopping social. Quand j’ai vu cette nouvelle, j’ai immédiatement pensé à The Landing, une entreprise qui utilise des moodboards personnalisables et collaboratifs comme outil d’achat. La startup permet aux utilisateurs de créer des moodboards à partir de produits sur lesquels ils peuvent ensuite acheter. À l’heure actuelle, cela commence par la décoration d’intérieur, mais la vision peut facilement s’étendre au-delà des articles ménagers pour inclure des vêtements ou des produits CPG. Semblable à Pinterest, The Landing essaie de servir un ensemble de consommateurs qui aiment faire du shopping de manière collaborative et conviviale. Je ne demande pas à Etsy de devenir un démarrage complet, mais ce serait certainement convaincant s’il trouvait de nouvelles façons pour les consommateurs de découvrir son marché élargi.

Je vais m’arrêter là et terminer par ceci : comme de plus en plus d’entreprises donnent la priorité au service de la génération Z, la stratégie doit être plus qu’un accaparement de terres. Comme l’a dit une personne, Etsy « s’assure que la marque se traduit par une éthique générationnelle différente », avec l’acquisition. Je suis ravi de voir cette étude de cas en cours de réalisation.

Dans le reste de cette newsletter, nous discuterons de la santé numérique, du beau monde des dépôts S-1 et d’un mémo Medium qui a poussé les employés à quitter l’entreprise. Comme toujours, vous pouvez me trouver sur Twitter @nmasc_. Les scoops me rendent heureux, donc si vous avez une astuce sur un accord ou un drame à un stade précoce que je devrais connaître, envoyez-moi un DM ou envoyez-moi un e-mail à [email protected]

La santé numérique est en retard sur ce coup

Crédits image : PM Images (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) / Getty Images

Si ma boîte de réception est un bon indicateur, toutes les autres startups essaient actuellement d’être invitées à une discussion de groupe : celle de la santé numérique. Nous avons couvert le boom des technologies de la santé sur TC, mais une question me hante depuis un mois : où sont toutes les startups du SOPK ? La maladie, connue sous le nom de syndrome des ovaires polykystiques, affecte une femme sur 10 et semble bien s’accorder avec le fort battement de tambour de la médecine personnalisée. Alors, je suis allé creuser.

Voici ce qu’il faut savoir : J’ai appris qu’il existe une énorme opportunité pour les startups dans le domaine de la santé hormonale, mais le secteur est encore naissant en raison d’un éventail de problèmes, à la fois liés à la science et à la stigmatisation.

Et en parlant d’industries naissantes :

IPO

Crédits image : TechCrunch

L’équipe Equity a probablement passé environ 3% de notre temps d’enregistrement collectif à manifester le S-1 de Robinhood. Bien sûr, au moment d’écrire ces lignes, nos efforts se sont avérés vains. Mais ne vous inquiétez pas, nous avons d’autres nouvelles du marché public pour vous intéresser pendant que nous attendons.

Voici ce qu’il faut savoir : Le S-1 de Confluent a révélé un ralentissement de la croissance au milieu d’une histoire d’expansion impressionnante. Le dépôt d’introduction en bourse de Sprinklr a montré des flux de trésorerie inégaux, mais a connu une croissance saine à noter. Et Acorn, la fintech de consommation préférée de tous, répertoriée comme SPAC.

Extrême du médium

Crédits image : Bryce Durbin

J’ai publié un scoop cette semaine sur les dernières tensions chez Medium, une startup qui a eu sa juste part de malheurs et de pivots au fil des ans. En avril, le PDG de Medium, Ev Williams, a écrit une note sur la culture de l’entreprise. Plusieurs employés soutiennent que la nuance de la note a ouvert la voie à un environnement de travail dangereux, « d’un signe de tête et d’un sourire », déclenchant davantage de sorties. Sur les 241 personnes qui ont commencé chez Medium, environ 50 % de ce pool ont maintenant disparu.

Voici ce qu’il faut savoir : Semblable à Coinbase et Basecamp, le mémo de culture de Medium a obligé les employés à partir en raison d’un changement de mission. Mais, contrairement aux sociétés susmentionnées, le mémo de Medium a une nuance plus subtile, exacerbée par les tensions après l’échec d’une tentative de syndicalisation le mois précédent.

Et dans le monde des startups en démarrage :

Autour de TC

Dites-moi ce que vous ressentez vraiment, chers auditeurs d’Equity ! L’équipe du podcast a réalisé un sondage pour les auditeurs d’Equity. Il ne prend que quelques minutes à remplir et fera le bonheur de toute notre équipe. Plus nous aurons d’informations sur ce que vous voulez, meilleur sera le spectacle.

De plus, les sessions TC : Mobilité se dérouleront la semaine prochaine. Voici cinq raisons pour lesquelles c’est un événement incontournable sur tout ce qui bouge. Et il n’est pas trop tard pour acheter des billets.

Tout au long de la semaine

Vu sur TechCrunch

Vu sur Extra Crunch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *