Les startups technologiques renforcent le financement avec des remises

Partager

Tweet

Partager

Partager

Partager

Impression

Email

Selon le Financial Times (FT), les fondateurs de startups technologiques de San Francisco acceptent des conditions de financement plus strictes – s’ils peuvent même obtenir de l’argent – car beaucoup annoncent des licenciements, des coupes et des gels de dépenses au milieu de la pandémie mondiale de coronavirus.

« Au moins à court terme, l’époque est révolue », a expliqué Rachel Proffitt, associée du cabinet d’avocats Cooley dans la Silicon Valley, dans un rapport du vendredi 1er mai. «Cela va être un peu une dure réalité pour la génération actuelle de jeunes entrepreneurs.»

Hans Swildens, PDG d’Industrie Ventures, a déclaré au média que près de 80% du financement en capital-risque (VC) se fera à un prix «plat» ou «bas».

« La plupart d’entre eux sont sur le marché à la recherche de choses aujourd’hui, mais ils ne se sentent pas obligés de faire quoi que ce soit », a déclaré Swildens. «Ils sont en quelque sorte passés de la peur de rater une position plus patiente aux investissements.»

Il est prévu que plus de 25% des startups manqueront d’argent avant la croissance économique aux États-Unis, selon une étude de la Silicon Valley Bank, selon FT.

« La réalité est que les entreprises vont fermer – à un rythme plus élevé que ce qui est inhérent à cette industrie risquée – et il y aura des vagues de licenciements », a écrit la National Venture Capital Association dans un rapport cette semaine, a déclaré FT.

Les startups qui ont soutenu la crise – télémédecine, cloud computing, logiciels de collaboration – ont mieux réussi que la plupart. Un exemple est l’application de conception Figma, qui a vu sa valorisation grimper à 2 milliards de dollars après un récent tour de financement.

De nombreuses petites et moyennes entreprises (PME) ont connu une année record en 2019, et 2020 devrait être encore meilleur. Au milieu de la pandémie, presque tous se sont battus pour leur survie. Quelque 5% des PME interrogées par PYMNTS ont indiqué qu’elles fermaient définitivement leurs portes.

——————————

TABLE RONDE DES PYMNTS LIVE: MARDI 5 MAI 2020 | 12 h (HE)

Joindre PDG de PYMNTS Karen Webster avec les PDG de Récemment, Technologies pratiques et FabFitFun alors qu’ils examinent le sort et la fortune des acteurs du commerce par abonnement à un moment où des dizaines de millions de personnes bloquées ont besoin de détournements comme des boîtes mensuelles et des abonnements TV en streaming, sans parler des licences logicielles permettant la migration de masse du travail à domicile (WFH) et plus encore. Où est le potentiel de croissance à l’avenir et comment les services d’abonnement voient-ils leur rôle dans la reprise?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *