La startup Secure de Seattle Fintech, qui permet d’activer des comptes d’épargne d’urgence, lève 3,5 millions de dollars

Secure co-fondateurs Devin Miller (à gauche) et Bassam Saliba. (Photos sécurisées)

Les investisseurs parient sur Secure, une nouvelle start-up de la région de Seattle surfant sur une tendance à l’intérêt croissant pour les comptes d’épargne d’urgence au milieu de la pandémie.

La société a levé un tour de table de 3,5 millions de dollars dirigé par SeaChange Fund; les autres investisseurs comprennent PSL Ventures, IA Ventures et Bloom Capital.

Secure vient de sortir de Pioneer Square Labs à la fin de l’année dernière avec son application qui aide les employeurs à offrir un avantage de bien-être financier aux travailleurs au-delà de leur chèque de paie sous la forme d’un compte d’épargne d’urgence (ESA).

Environ 40% des Américains ont du mal à trouver 400 $ pour une dépense imprévue, selon un sondage de 2019 de la Réserve fédérale. C’était bien avant que la pandémie n’entraîne une crise économique nationale.

Le PDG de Secure, Devin Miller, a déclaré qu’il y avait une dynamique dans ce secteur de la technologie financière, car de plus en plus d’entreprises déploient des programmes permettant aux employés d’économiser automatiquement une partie de leur salaire.

Miller a précédemment dirigé Balance Financial, une startup de la région de Seattle acquise par la filiale TaxAct de Blucora en 2013. Il a ensuite rejoint Guidant Financial en tant que vice-président exécutif et plus tard président.

Miller a cofondé Secure avec Bassam Saliba, un autre entrepreneur de longue date qui a vendu Avado à WebMD en 2013 et était membre du conseil d’administration / directeur technique par intérim de Balance Financial aux côtés de Miller.

La startup compte 12 employés et se lance ce mois-ci avec ses premiers clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *