La startup chinoise Zuoyebang, soutenue par SoftBank, lève 750 millions de dollars

TOKYO – Zuoyebang, l’opérateur d’un service de tutorat en ligne chinois soutenu par le Fonds Vision de SoftBank Group, a déclaré lundi qu’il avait levé 750 millions de dollars auprès d’un groupe d’investisseurs, signe d’un intérêt continu pour le marché asiatique de l’éducation en ligne.

La société de capital-investissement basée à Hong Kong FountainVest Partners et la société d’investissement américaine Tiger Global ont dirigé le cycle de financement de la série E, qui se réfère généralement au cinquième grand cycle de collecte de fonds d’une entreprise. Les investisseurs existants, dont le Vision Fund de SoftBank et le Qatar Qealth Investment Richity Fund Qatar Investment Authority, y ont également participé.

Fondée en 2014, Zuoyebang, qui signifie «aide aux devoirs» en chinois, cible les élèves de la maternelle à la 12e année. Son application propose une large gamme de services, dont des cours en ligneet des leçons en direct. Grâce à l’intelligence artificielle, elle peut également aider à résoudre les problèmes que les utilisateurs prennent en photo et téléchargent.

Zuoyebang compte plus de 50 millions d’utilisateurs actifs quotidiens et 170 millions d’utilisateurs actifs mensuels, a indiqué la société.

Les startups de l’éducation en ligne en Asie ont été un point lumineux rare, car le financement et la demande se sont généralement taris au milieu de la pandémie de coronavirus. Selon la société, Yuanfudao, une autre application d’éducation en ligne chinoise, a obtenu fin mars un milliard de dollars de nouveaux financements. La semaine dernière, la start-up indienne ed-tech Byju a annoncé qu’elle avait reçu un investissement de la société américaine de capital-risque Bond.

Le président-directeur général de SoftBank, Masayoshi Son, a récemment présenté Zuoyebang comme l’une des 88 sociétés du portefeuille de Vision Fund qui se développent pendant la pandémie. Le fonds a enregistré une perte de 1,8 billion de yens (17 milliards de dollars) pour l’exercice clos en mars en raison de fortes baisses de valorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *