La start-up de logiciels de vidéosurveillance Solink lève 23 millions de dollars en série B

La start-up d’Ottawa Solink, qui a développé un logiciel visant à améliorer les capacités de surveillance vidéo des entreprises, a clôturé un tour de série B de 23 millions de dollars canadiens. Le financement porte le total de Solink à ce jour à plus de 40 millions de dollars canadiens.

«Cette prochaine phase de notre croissance nous permettra d’intégrer davantage de données pour aider les entreprises de brique et de mortier à innover et à évoluer.»

La ronde était dirigée par OMERS Ventures. Les investisseurs précédents, Valor Equity Partners, ScaleUp Ventures et la Banque de développement du Canada, par le biais de son fonds de capital-risque informatique, y ont également participé. Laura Lenz, associée chez OMERS Ventures, rejoindra le conseil d’administration de Solink. Solink prévoit d’utiliser le nouveau financement pour «approfondir sa relation» avec les clients et partenaires existants, et se concentrera également sur «l’expansion des produits».

«Notre objectif a toujours été de bâtir une entreprise disciplinée à forte croissance. Nous essayons vraiment de nous concentrer sur l’attraction des meilleurs talents, car nous savons que nous l’avons », a déclaré le fondateur et PDG de Solink, Mike Matta, à BetaKit. « Ce n’est pas seulement un sprint … nous devons tenir la distance. Nous pensons qu’il existe une grande opportunité sur le marché, et il est bon d’obtenir cette validation de l’extérieur auprès des investisseurs. »

Solink propose une solution de sécurité vidéo pour les petites et moyennes entreprises et les grandes entreprises. La société intègre des caméras de sécurité existantes avec des données commerciales telles que le point de vente, l’alarme et l’inventaire, permettant aux caméras d’être personnalisées pour l’application quotidienne dans l’entreprise de chaque client.

La technologie de la startup utilise également l’intelligence artificielle afin d’identifier les tendances et de signaler les comportements suspects de manière proactive. Il permet également aux clients d’accéder à des événements individuels et de vérifier rapidement les enregistrements vidéo.

CONNEXES: La startup logicielle de Waterloo lance une plateforme de vidéoconférence cryptée

Solink s’intègre actuellement à plus de 100 sources de données différentes, telles que les logiciels de point de vente, et traite plus de 120 millions de transactions par mois, soit 700 heures de vidéo par minute. Fondée en 2009, la start-up rapporte avoir plus de 5 500 sites clients et plus de 70 000 caméras dans les entreprises des secteurs de la restauration, de la vente au détail et des services financiers. Au cours des dernières années, Solink prétend avoir doublé son empreinte chaque année.

«Nous nous sommes vraiment concentrés sur la capacité de notre équipe à exécuter, et c’est quelque chose dont toute notre équipe est fière.»

«Solink possède la technologie et l’équipe pour devenir une réussite mondiale bien au-delà de ce qu’elle est aujourd’hui», a déclaré Lenz, qui a rejoint OMERS Ventures en novembre. «Mike et son équipe ont bâti une entreprise impressionnante, à forte croissance et axée sur le client avec une adaptation exceptionnelle au marché des produits, et nous sommes vraiment impatients de faire partie de leur réussite.»

Matta a affirmé que la plate-forme Solink a vu une augmentation de 70% de sa «consommation» au cours des premières semaines du verrouillage de COVID-19. Matta a attribué cette croissance au fait que les propriétaires d’entreprises sont obligés d’adopter de nouveaux comportements lorsqu’ils gèrent leurs entreprises à distance pendant la pandémie.

«L’avantage de Solink est qu’il s’agit d’une plate-forme pour la vidéo, et vous pouvez commencer à activer des applications pour vous aider à moderniser et automatiser certains des processus très manuels que vous avez depuis longtemps dans l’entreprise», a noté Matta.

CONNEXES: Le financement amasse 24,6 millions de dollars pour soutenir l’expansion

« Tout le monde a besoin d’un tableau de bord, ils ont besoin d’un cockpit [to be] capable de voir ce qui se passe… l’environnement que nous avons construit pour la collaboration et l’accès à distance a permis aux gens de le faire très facilement », a-t-il ajouté.

Au cours de la pandémie, l’équipe de Solink a mis en place un service d’alarme vidéo, ajouté de nouvelles intégrations pour l’audit de la distanciation sociale, autorisé un accès temporaire à distance pour les personnes qui nécessitent des visites sur site et permis aux clients de sauvegarder des caméras dans le cloud . Le logiciel dispose également de nouvelles capacités de recherche compatibles avec l’IA qui permettent aux utilisateurs de détecter et de compter les personnes et les véhicules. Solink a déclaré que ces fonctionnalités ont été développées sans frais supplémentaires pour les clients.

L’équipe de Solink compte actuellement environ 80 personnes, que Matta espère atteindre 120 d’ici la fin de l’année.

«Nous nous sommes vraiment concentrés sur la capacité de notre équipe à exécuter, et c’est quelque chose dont toute notre équipe est fière», a déclaré le PDG. «Les réalisations de l’équipe sont vraiment un sous-produit du succès, de la collecte de fonds et de la croissance continue de l’entreprise.»

Source d’image Unsplash. Photo d’Alex Knight.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *