La start-up agritech durable Agragene lève un financement de démarrage de 1,2 M $ pour la lutte biologique contre les ravageurs des cultures …

Agragene, une start-up agritech basée à San Diego, en Californie, développant de nouveaux produits de protection biologique contre les ravageurs des cultures à l’aide de l’ingénierie avancée du génome basée sur CRISPR, a levé 1,2 million de dollars en financement de démarrage pour étendre les essais sur le terrain et la commercialisation des alternatives écologiques d’Agragene aux pesticides chimiques . La ronde était dirigée par Ospraie Ag Science (OAS), la branche de capital-risque d’Ospraie Management, basée à New York.

Fondée en 2017, Agragene modifie le génome des insectes et des plantes pour supprimer les ravageurs des cultures envahissantes, éradiquer les maladies transmises par les moustiques et améliorer les propriétés des cultures. La startup poursuit actuellement le lancement de produits commerciaux aux États-Unis et une stratégie de licence agressive dans le monde entier. Agragene est le choix intelligent pour la lutte biologique et conventionnelle contre les ravageurs des cultures biologiques. Le produit initial d’Agragene cible la drosophile à ailes tachetées, un ravageur mondial des cultures.

«Nous sommes honorés et ravis de nous associer à Ospraie Ag Science», a déclaré Gordon Alton, PDG d’Agragene. «La vaste connaissance du secteur et les connexions étendues d’Ospraie ajouteront une valeur énorme au fur et à mesure du déploiement commercial de nos produits. Ces fonds permettront d’étendre les essais sur le terrain de notre technologie des insectes stériles pour protéger les cultures. Ce changement de paradigme dans la protection biologique des cultures déplace les insecticides chimiques, réduit les coûts des producteurs et est plus sûr pour l’environnement. »

Le financement du cycle de démarrage financera le développement et la commercialisation de la technologie des insectes stériles guidés de précision (pgSIT) d’Agragene. Le pgSIT d’Agragene est une approche écologique basée sur CRISPR pour concevoir des ravageurs mâles stériles qui s’accouplent avec des ravageurs femelles sauvages. L’inondation du champ avec un grand rapport de drosophile à ailes tachetées mâles stériles se traduit par des œufs d’insectes non fécondés qui ne produisent aucune progéniture et contrôlent la population de ravageurs. Appliqués via un drone et plus abordables que les formulations chimiques traditionnelles, les produits pgSIT sont sans danger pour les abeilles, les oiseaux et les travailleurs.

«La plate-forme pgSIT d’Agragene a un énorme potentiel pour perturber le marché des pesticides de 19 milliards de dollars», a déclaré Carl Casale, associé principal chez Ospraie Ag Science. «Nous constatons une forte demande de lutte biologique ciblée contre les ravageurs afin de réduire les intrants chimiques coûteux pour les producteurs. Cela correspond parfaitement à notre objectif d’investir dans des innovations qui aident les agriculteurs à faire plus avec moins d’impact sur l’environnement. Nous sommes confiants dans l’équipe d’Agragene et nous sommes impatients de soutenir la commercialisation de cette technologie révolutionnaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *