ECH acquiert le démarrage de la surveillance à distance

L’organisation à but non lucratif sud-australienne ECH (Enabling Confidence at Home) a acquis la start-up de soutien à domicile Billy, basée à Melbourne, dans le cadre d’une première pour un fournisseur australien de soins aux personnes âgées.

La start-up de l’écosystème numérique est l’un des nombreux fournisseurs à proposer des solutions technologiques pour aider les personnes âgées à vivre plus longtemps chez elles.

Dans le cadre de l’accord, l’équipe de Billy continuera à développer le système au sein d’ECH, les cofondateurs de la société, Tim et Melissa McDougal, assumant des rôles de direction chez ECH.

David Panter avec l’application Billy

Le PDG d’ECH, David Panter, qui est associé avec Billy depuis deux ans, affirme que l’acquisition a donné à ECH une plate-forme pour développer des solutions numériques avancées en interne, et il espère tirer parti de l’élan créé par COVID-19 en ce qui concerne la télécommande. systèmes de surveillance à domicile.

«Les investissements continus et la mise en œuvre de technologies adaptées sont vitaux pour le secteur des soins aux personnes âgées», a-t-il déclaré dans un communiqué.

«Nous sommes déterminés à apporter un réel changement dans l’industrie grâce à des investissements technologiques. Parce que lorsqu’elle est utilisée correctement, la technologie peut créer des changements positifs, permettant et aidant les gens à vivre de manière autonome dans leur propre maison. »

M. McDougall a déclaré que Billy deviendrait «intrinsèquement lié» à ECH mais resterait largement indépendant.

Système de surveillance à distance

Le système Billy, disponible sur abonnement auprès des fournisseurs et directement aux consommateurs, utilise une application et des capteurs intelligents placés autour de la maison qui suivent les activités quotidiennes et permettent aux fournisseurs et à la détection d’une alerte instantanée en cas de changement de routine.

Un capteur intelligent du système Billy

Il suit les activités telles que les repas, les médicaments, la température à l’intérieur et à l’extérieur de la maison et la présence d’une personne à la maison.

Il fournit également des informations sur le moment où une personne se réveille et se couche.

ECH, qui accompagne plus de 15 000 personnes, propose des villages de retraités, des centres de bien-être, des programmes de jour pour la démence et un répit de courte durée.

Il s’est dessaisi des établissements de soins résidentiels en 2014 pour se concentrer sur le secteur résidentiel et communautaire.

Les détails financiers de l’opération n’ont pas été divulgués.

L’image principale montre un capteur intelligent Billy sur le mur

Cette histoire a d’abord été publiée sur Community Care Review.

Commentez ci-dessous pour avoir votre mot à dire sur cette histoire. S’abonner à Programme australien de vieillissement magazine et inscrivez-vous au AAA bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *