Des robots d’égouts et des ruches de drones financés dans la dernière cohorte de startups Urban-X

Écrit par Ryan Johnston
                         21 févr.2020 | STATESCOOP

Les startups de la technologie urbaine qui utilisent des drones, des robots d’égout assistés par vision par ordinateur et plus encore pour améliorer les normes environnementales et de sécurité reçoivent de l’aide d’Urban-X, un incubateur soutenu par le constructeur automobile Mini.

Cette dernière cohorte de sept entreprises est la septième que l’incubateur rassemble depuis 2016, date à laquelle il a commencé à accompagner les startups des technologies urbaines. Chaque entreprise reçoit 150 000 $ d’Urban-X et d’autres partenaires d’investissement, y compris la société de capital-risque Urban.us. Les startups suivront également un programme d’accélération de 20 semaines intégrant les experts en ingénierie, conception, développement et politique des startups du réseau d’Urban-X et de la société mère de Mini, BMW.

Trois des sept entreprises incluses dans la cohorte de cette année proposent des solutions environnementales, dont ChargeLab, un fournisseur open source de bornes de recharge pour véhicules électriques; MetalMark, qui développe des matériaux qui éliminent la pollution de l’air; et Hades, une entreprise qui utilise la vision par ordinateur basée sur l’IA pour identifier les fissures, les défauts et les blocages dans les égouts.

Normalement, pour évaluer les réparations dans les égouts, le fondateur de Hades, Dominik Boller, a déclaré à StateScoop, des professionnels du traitement des eaux usées ont examiné manuellement les images de leurs systèmes d’égouts collectées par une petite caméra qui a été rincée dans les tuyaux. Un logiciel formé pour repérer les fissures dans les égouts, a déclaré Boller, peut éventuellement détecter des imperfections qui pourraient être imperceptibles à l’œil humain. La technologie de l’entreprise est déjà utilisée en Suisse et en Europe, a-t-il déclaré, et a le potentiel de stopper les fuites et de réduire les contaminants dans l’eau potable.

Une autre entreprise de la cohorte, Eva, construit des stations de charge et de stockage pouvant accueillir jusqu’à 24 drones porteurs de charge utile. Ciblant actuellement les bureaux de poste, les grandes entreprises et les hôpitaux comme clients, le PDG Olivier Le Lann a déclaré à StateScoop que la solution pourrait également aider les agences de sécurité publique à répondre plus rapidement aux urgences.

Le Lann a comparé le besoin de ses stations de stockage de drones, qui ont chacune la taille d’un conteneur d’expédition, à celui des stations-service, des mécaniciens automobiles, des garages de stationnement et d’autres infrastructures qui sont devenus nécessaires lorsque des voitures à carburant ont dépassé les chevaux au tournant du 20e siècle.

« Où sont [drones] va atterrir? Comment vont-ils facturer? Comment allons-nous les contrôler? » Dit Le Lann. « Nous ne voulons pas voir le problème des scooters électriques avec des drones atterrir partout, car c’est un problème de sécurité. »

Les hôpitaux peuvent utiliser les drones, a-t-il dit, pour fournir des échantillons de biopsie dans les deux sens des laboratoires, tout en évitant le trafic et en économisant un temps précieux. Lors de catastrophes, les drones peuvent être déployés pour rechercher des survivants et facilement rappelés à leur emplacement de départ lorsque la recherche est annulée. Eva gère les décollages et les atterrissages conformément aux réglementations locales relatives aux drones, a déclaré Le Lann.

Des 44 entreprises qui ont participé à l’incubateur Urban-X avant cette classe, 85% d’entre elles ont continué à lever leur prochain capital, selon Urban-X.

« Ce que nous faisons en réalité, c’est aider à réduire le risque auquel ils sont confrontés, qu’il s’agisse du risque produit ou du risque technique ou du marché », a déclaré Kotch l’année dernière. « Ensuite, nous augmentons la valorisation de l’entreprise. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *