Démarrage du stockage à la demande Livible fusionne avec WayForth

Fondateur vivable Terry Drayton.

La start-up de Seattle Livible, un service de stockage à la demande dirigé par le vétéran entrepreneur Terry Drayton, fusionne avec WayForth, basé à Richmond, en Virginie, le plus grand fournisseur de services de gestion de la transition domestique aux États-Unis. Les termes de l’accord – décrit comme une «fusion d’égal à égal pour les deux sociétés» – n’ont pas été divulgués.

Drayton a fondé Livible en 2013. La société, auparavant connue sous le nom de Storrage, a expérimenté différents modèles commerciaux avant de mettre en place un service de stockage à la demande qui récupère les effets personnels d’un client, les emmène dans un entrepôt sécurisé et les restitue à la maison. comme requis.

La nouvelle société s’appellera WayForth, dirigée par le PDG actuel, Craig Shealy. Drayton est maintenant président exécutif de WayForth, qui emploie plus de 400 personnes et prévoit de s’étendre à plus de villes à travers les États-Unis. Shealy a cofondé WayForth – anciennement connu sous le nom de Legacy Navigator – en 2016.

« Livible est ravi d’apporter son expertise technologique et logistique à WayForth grâce à cette fusion », a déclaré Drayton dans un communiqué. «Notre technologie centrée sur l’utilisateur et nos années d’expérience dans l’industrie du déménagement et du stockage étendront et compléteront les services de WayForth, permettant à notre équipe de proposer un nouveau niveau de gestion de la transition domiciliaire axé sur les besoins du client.»

Livible emploie moins de 20 personnes et a levé un investissement de série A de 16 millions de dollars en juillet 2018. Elle a acquis Fetch Storage à Boston en 2017 et s’est associée à WeWork.

Drayton a lancé de nombreuses entreprises tout au long de sa carrière, couvrant tout, de la politique au traitement des paiements pour les sports pour jeunes en passant par l’eau en bouteille. Son entreprise la plus connue était la société de livraison d’épicerie HomeGrocer.com, qui a eu une introduction en bourse de 264 millions de dollars en 2000 et était l’une des sociétés Internet les plus en vue de Seattle de l’ère du point-com avec ses camions de livraison couleur pêche zoomant à travers le ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *