Aemetis modernise l’usine de Keyes et se prépare au démarrage du projet RNG

Eric McAfee, président-directeur général d’Aemetis Inc., a discuté des mesures prises par la société pour fournir de l’alcool de qualité pharmaceutique et alimentaire pour la fabrication de produits désinfectants et a fourni des mises à jour des projets avancés de production de biocarburants de la société lors d’un appel de résultats du premier trimestre, le 14 mai.

McAfee a déclaré qu’Aemetis avait continué d’exploiter son usine d’éthanol à Keyes, en Californie, et de construire son projet californien de gaz naturel renouvelable (RNG) pendant la pandémie de COVID-19.

« Dans une large mesure, la capacité de continuer à exploiter notre usine californienne alors que la demande et le prix de l’éthanol carburant ont diminué de manière significative au cours du premier trimestre puis récupéré récemment au deuxième trimestre est due à notre conversion rapide de la production d’alcool en alcool désinfectant pour les mains », a-t-il déclaré. , notant que la société procède à des mises à niveau de l’usine de Keyes pour produire de l’éthanol de meilleure qualité pour les soins personnels et les marchés industriels.

Selon McAfee, Aemetis a reçu une certification de producteur de spiritueux distillés en avril. La société continue d’investir dans l’usine pour produire de l’éthanol de qualité pharmacopée et de qualité alimentaire d’ici quelques mois, a-t-il ajouté. «Notre production croissante d’alcool de haute qualité pour le marché des désinfectants utilisés pour les désinfectants pour les mains, les lingettes alcoolisées et les vaporisateurs d’alcool devrait être un marché de croissance à long terme, stimulé par l’adoption de marchés et de produits antiviraux par les gouvernements, les écoles, l’industrie privée et consommateurs », a déclaré McAfee.

L’entreprise a installé des filtres à charbon à l’usine de Keyes pour produire de l’éthanol de meilleure qualité. McAfee a déclaré que l’installation doublait actuellement le nombre de ces systèmes. «Nous concevons et prévoyons également d’installer des améliorations à notre système de distillation afin de produire de l’alcool de haute qualité qui dépasse la pharmacopée américaine et les normes de qualité alimentaire au troisième trimestre 2020.

McAfee a également souligné plusieurs améliorations apportées à l’usine de Keyes qui réduiront l’intensité en carbone de l’éthanol-carburant qu’elle produit. Un système de déshydratation à membrane Zebrex conçu par Mitsubishi a été livré à l’usine fin février. L’installation de ce système est actuellement en cours, a déclaré McAfee. Il a également discuté d’un système d’énergie solaire, d’un projet d’échangeur de chaleur à haute efficacité et d’un système de recompression mécanique de vapeur qui sont ajoutés à l’usine de Keyes.

Au cours de l’appel, McAfee a fourni de brèves mises à jour des projets de biocarburant cellulosique et de GNR de l’entreprise. Pour le projet RNG, il a déclaré qu’Aemetis avait désormais signé des accords de participation avec 17 laiteries et avait construit et testé deux digesteurs de lagune laitière. La société a daigné et autorisé un pipeline de 4 milles qui est actuellement en construction pour relier les digesteurs laitiers à l’usine d’éthanol. Le GNR produit par le projet sera utilisé pour compenser l’utilisation du gaz naturel à l’usine de Keyes et sera également vendu sur le marché des carburants de transport. Le projet de GNR devrait commencer sa première production de gaz vers la fin du deuxième trimestre de cette année.

Les travaux sur le projet d’éthanol cellulosique 12 MMgy Riverbank proposé par la société sont également en cours. McAfee a déclaré que la société en était au dernier cycle d’ingénierie et d’approvisionnement avant l’achèvement du financement du projet et le début de la construction de l’usine. Le projet est soutenu par une garantie de prêt UDSA.

Aemetis a déclaré un chiffre d’affaires de 39,5 millions de dollars pour le premier trimestre, en baisse par rapport à 41,9 millions de dollars au cours de la même période de l’année dernière. Le volume d’éthanol vendu en Amérique du Nord au cours du premier trimestre était de 15,7 millions de gallons, en baisse par rapport à 16,2 millions de gallons. Le prix moyen par gallon était de 1,56 $, en baisse par rapport à 1,68 $ par gallon au premier trimestre de 2019. La perte brute pour le premier trimestre était de 433 000 $, comparativement à une perte de 351 000 $ au cours de la même période de l’année dernière. La perte d’exploitation était de 4,5 millions de dollars, comparativement à une perte d’exploitation de 4,6 millions de dollars au premier trimestre de 2019. La perte nette était de 12,1 millions de dollars, comparativement à une perte nette du premier trimestre de 10,7 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *