3 startups UC avancent vers la concurrence mondiale

Le Extreme Tech Challenge

  • Le plus grand concours de startups au monde pour les entrepreneurs face aux défis mondiaux
  • Finale de la compétition juin 2020 à Paris, France
  • 35 statups entrés
  • Trois de ces startups sont de l’UC

Un ancien de l’UC Santa Barbara qui espère sauver des vies avec un médicament qui arrête les saignements incontrôlés a remporté le 2020 Startup Pitch Showcase, un événement UCOP en partenariat avec Extreme Tech Challenge (XTC).

Damien Kudela, co-fondateur et PDG de Cayuga Biotech, a devancé quatre autres finalistes de l’UC pour s’imposer comme le gagnant du concours de pitch à l’échelle de l’UC, organisé lors du 5e Sommet mondial annuel de l’entreprise et de l’innovation à Monterey, auquel ont assisté plus de 900 entreprises. investisseurs en capital-risque.

Outre ses droits de vantardise et son trophée, la victoire de Kudela fait de lui un finaliste d’une compétition mondiale de pitch, l’Extreme Tech Challenge, qui se tiendra à Paris, en France, en juin. Trente-cinq startups du monde entier présenteront des capital-risqueurs et des chefs d’entreprise de renommée mondiale pour se disputer l’opportunité de lever des fonds.

Plus de 100 000 leaders technologiques devraient assister à la compétition finale de Viva Technology, la plus grande conférence technologique d’Europe.

Deux autres startups de l’UC ont tellement impressionné les juges de XTC lors de la 2020 UC Startup Pitch Showcase qu’elles ont également été invitées à assister à la finale de Paris. Il s’agit de FarmSense d’UC Riverside et des technologies de vision éducative d’UC San Diego.

«Le monde est à un moment charnière où les progrès de la technologie, des données et de l’intelligence artificielle pourraient résoudre bon nombre des problèmes les plus urgents du monde», a déclaré Shankar Chandran, vice-président directeur et chef du Samsung Catalyst Fund. «Le but de XTC est d’exploiter l’incroyable opportunité et l’énergie derrière cette philosophie et de l’appliquer aux objectifs de développement durable de l’ONU. Nous avons trouvé les trois candidats de ce concours régional extraordinairement attrayants, et nous sommes ravis de voir chacun présenter ses idées sur la scène mondiale en juin. Avec les bonnes idées et le bon investissement, nous pouvons faire la différence. »

XTC, un organisme à but non lucratif soutenu par Samsung, Ford, Intel et plus de 20 autres sociétés mondiales, se présente comme le plus grand concours de startups au monde pour les entrepreneurs confrontés à des défis mondiaux. Lors de la finale de juin, il récompensera les lauréats dans sept catégories alignées sur les objectifs de développement durable des Nations Unies.

Les candidats UC conviennent parfaitement.

Damien Kudela, c-fondateur et PDG de Cayuga Biotech, détient son trophée UC Startup Pitch Showcase. Sa startup passe automatiquement à l’Extreme Tech Challenge à Paris, en France. Les startups Educational Vision Technologies et FarmSense ont également été invitées.Avec la permission de Victoria Slivkoff

Cayuga Biotech, par exemple, a développé un médicament hémostatique qui pourrait changer la donne pour traiter les blessures traumatiques dans des conditions préhospitalières, que ce soit sur un champ de bataille ou dans une ambulance. Actuellement, environ 40% des décès par traumatisme surviennent en raison d’une perte de sang non réglementée. Un médicament qui ralentit ou arrête les saignements pourrait augmenter considérablement les taux de survie.

FarmSense de UC Riverside cherche à aider les agriculteurs à réagir rapidement aux infestations de cultures. La société, développée par le professeur d’informatique Eamonn Keogh et l’alun de UC Riverside Shailendra Singh, fournit aux producteurs des «  pièges intelligents  » qui utilisent la technologie des capteurs optiques pour automatiser le processus de classification et de comptage des insectes, afin que les agriculteurs puissent répondre en temps réel aux invasions de ravageurs. .

Les technologies de vision éducative de l’UC San Diego, fondées par l’ancien diplômé en génie électrique Monal Parmar, utilisent des algorithmes de vision par ordinateur et d’apprentissage automatique pour générer de manière autonome des notes et des vidéos interactives à partir des cours. L’entreprise souhaite offrir une indépendance à 70% des étudiants handicapés qui dépendent des autres pour prendre des notes à leur place, tout en offrant à tous les étudiants de meilleures options d’outils d’étude.

Les trois sociétés font désormais partie d’un groupe d’élite vaincu par 1 500 candidats mondiaux.

«En tant que foyer d’entrepreneurs et de chercheurs à la pointe des innovations de pointe et des avancées technologiques, UC est le puissant moteur du leadership mondial de la Californie en matière d’innovation», a déclaré Victoria Slivkoff, responsable mondiale de l’innovation et de l’esprit d’entreprise à UC. «Nous sommes ravis que XTC ait invité non pas une, mais trois startups à rejoindre leur réseau mondial d’investisseurs et à passer à l’étape finale de leur compétition. Nous sommes extrêmement fiers des cinq finalistes qui incarnent la gamme audacieuse d’innovations, de solutions axées sur le marché et percutantes que nos entrepreneurs entreprennent pour résoudre les problèmes les plus difficiles du monde. »

Regardez les chanceliers de l’UC représentant les campus des finalistes féliciter les entrepreneurs dans un message vidéo ci-dessous.

Pour plus d’informations sur le concours et l’innovation pilotés par le système UC, visitez https://www.ucop.edu/innovation-entrepreneurship/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *