Volocopter, une start-up de taxis volants, lève 40 millions de dollars et annonce une éventuelle introduction en bourse

Volocopter, une société allemande qui développe des avions électriques de décollage et d’atterrissage autonomes (eVTOL) pour les services de taxi aérien commercial, a prolongé son financement de série C de 37 millions d’euros (40 millions de dollars). Cela porte le total du tour à 87 millions d’euros (94 millions de dollars), après la tranche initiale de 50 millions d’euros (54 millions de dollars) en septembre, et signifie que la société a levé 122 euros (132 millions de dollars) depuis sa création.

Les bailleurs de fonds de l’extension série C incluent le géant allemand de la logistique DB Schenker, Mitsui Sumitomo Insurance Group, TransLink Capital, Lukasz Gadowski et Btov.

Fondée en 2011, Volocopter est l’une des nombreuses startups de l’aviation urbaine qui cherchent à monétiser le ciel avec un nouveau type de véhicule de transport commercial électrifié pour les environnements urbains. L’avion peut décoller et atterrir verticalement, comme un hélicoptère, ce qui signifie que les pistes et autres infrastructures exigeantes en espace ne sont pas nécessaires. Au lieu de cela, Volocopter envisage des atterrissages urbains plus petits, appelés Voloports, dont le premier est déjà en cours de démonstration à Singapour.

Ci-dessus: Volocopter «Voloport» à Singapour

Parmi les autres acteurs notables de l’espace, citons la startup allemande Lilium, qui a levé plus de 100 millions de dollars pour mettre des taxis volants sur le marché d’ici 2025. Parallèlement, Boeing a également lancé un prototype de «voiture volante» et Airbus a effectué des tests pour les services de taxi aérien. .

Avec 40 millions de dollars supplémentaires en banque, Volocopter a déclaré dans un communiqué qu’il était bien financé pour rapprocher son avion Volocity de la certification, pour lancer et commercialiser un drone cargo de deuxième génération connu sous le nom de VoloDrone, et pour embaucher plus d ‘«experts de l’industrie». L’ajout de DB Schenker en tant qu’investisseur est également notable et confirme que les partenariats stratégiques avec les principaux acteurs de l’industrie joueront un rôle essentiel pour faire entrer la technologie de Volocopter dans le domaine public.

«Nous sommes convaincus que la technologie Volocopter a le potentiel de faire passer la logistique des transports à la prochaine dimension pour nos clients», a déclaré Jochen Thewes, PDG de DB Schenker, qui a également rejoint le conseil consultatif de Volocopter. «DB Schenker a déjà testé des véhicules autonomes et électriques dans plusieurs projets d’innovation et dans des opérations réelles. En intégrant le VoloDrone dans notre chaîne d’approvisionnement du futur, nous serons en mesure de répondre à la demande de nos clients pour des livraisons rapides, à distance et neutres en émissions. »

Volocopter a également laissé entendre qu’un premier appel public à l’épargne (IPO) est désormais à son ordre du jour, bien qu’il ait refusé de divulguer les délais définitifs. Dans le cadre de cet effort, la société a ajouté deux membres indépendants à son conseil consultatif – l’ancien PDG de Daimler Dieter Zetsche et le fondateur de CAS Software Martin Hubschneider.

« Nous souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres de notre conseil consultatif, en particulier Dieter Zetsche et Martin Hubschneider », a ajouté le président de Volocopter, Stefan Klocke. «Le conseil d’administration soutiendra la direction dans le développement stratégique de l’entreprise vers [becoming] le leader mondial du marché de la mobilité aérienne urbaine et dans les préparatifs d’une future introduction en bourse potentielle. »

Inscrivez vous pour Financement hebdomadaire pour commencer votre semaine avec les meilleures histoires de financement de VB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *