Anthemis et BBVA soutiennent la startup de lissage des revenus Wollit

Anthemis et BBVA ont rejoint un tour de financement de démarrage de 1 million de livres sterling dans la start-up de lissage de l’économie de gig Wollit.

Wollit, basé au Royaume-Uni, rejoint un marché bondé ciblant les 43% de la main-d’œuvre britannique qui n’ont pas de revenus stables. La start-up londonienne fintech Portify à Decembner a levé 7 millions de livres sterling dans le financement de la série A pour étendre son service de lissage des revenus pour les travailleurs de l’économie des concerts, tandis que SteadyPay a clôturé 2,9 millions de livres sterling en fonds propres et en dette le mois dernier.

Les efforts de Wollit se concentreront dans un premier temps sur le soutien aux travailleurs zéro heure dont les contrats ne garantissent aucune heure de travail. Le premier produit de l’entreprise, baptisé Income Promise, permet aux abonnés de rapporter à la maison la même somme d’argent chaque mois, quel que soit le nombre d’heures de travail. Le produit est livré avec un abonnement de 9,99 £ par mois. Les utilisateurs peuvent rembourser les intérêts du prêt au moment de leur choix.

BBVA et Anthemis financent conjointement Wollit via leur Venture Creation Partnership, qui offre aux startups un accès à des services de mentorat et de soutien en plus du fonds de roulement.

Farhan Lalji, directeur chez Anthemis, déclare: «Wollit est l’une des premières sociétés à être soutenue par le BBVA & Anthemis Venture Creation Partnership. Cela signifie que Wollit a désormais accès à des mentors et des ressources au sein des écosystèmes Anthemis et BBVA au-delà du capital pur – y compris le développement de produits, la science des données, le développement commercial et les ressources en talents – au fur et à mesure de leur croissance.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *