Une startup française lève 14,8 M $ dans un nouveau cycle d’investissement

Lactips, jeune entreprise française qui a développé une alternative bio-sourcée, biodégradable et hydrosoluble pour de nombreux plastiques industriels, a levé 13 millions d’euros (14,8 millions de dollars) de nouveaux capitaux, lors d’un tour de table mené par la SPI (Société de Projet) de Bpifrance Industriel), géré pour le compte du gouvernement français dans le cadre du programme Investments for the Future (PIA), et Diamond Edge Ventures (DEV), la branche investissement innovation de Mitsubishi Chemical Holdings Corporation (MCHC).

Lactips conçoit, développe et commercialise des plastiques innovants et naturels à base de matière première naturelle sans impact environnemental. Le matériau est soluble dans l’eau, ce qui signifie qu’il ne contribuera pas au problème des microplastiques dans le milieu marin.

Avec le soutien de ces investisseurs, l’entreprise pourra accélérer l’industrialisation de ses pellets et pellicules bioplastiques pour proposer une sélection plus large d’emballages biosourcés entièrement biodégradables et recyclables. Outre les emballages à usage unique, Lactips s’intéresse également aux applications d’emballage dans les secteurs de l’alimentation et de la construction.

Alors que le soutien du fonds SPI est purement financier, MCHC, qui s’est engagé à développer des solutions pour un avenir durable, fournira également au Japon un soutien industriel et commercial.

«Avec son polymère naturel, biodégradable et comestible, Lactips change la donne et promet de contribuer à réduire la pollution plastique dans les décharges et les océans. Lactips offre à Mitsubishi Chemical Holdings Corporation une plate-forme unique pour relever les défis créés par la contamination des plastiques et nous nous réjouissons de multiples collaborations pour résoudre ces problèmes au Japon et au-delà », a déclaré Patrick Suel, président de Diamond Edge Ventures.

Selon Lactips, les fonds permettront de créer de nouveaux emplois, en R&D, opérations commerciales, industrialisation et production, pour accompagner l’ouverture d’une nouvelle usine de production sur un site de 2 500 m², qui impliquera la revitalisation d’une ancienne région hub industriel.

«Cette levée de fonds de 13 millions d’euros (14,8 millions de dollars) est à la fois structurelle et stratégique, grâce à ces deux nouveaux actionnaires. Ce soutien à notre mission, construit autour d’une vision d’une économie plus respectueuse de l’environnement et de la santé humaine, nous permettra de passer rapidement à la phase de production, tout en continuant à développer le plastique le plus vert de la planète « , a déclaré Marie-Hélène Gramatikoff. , PDG et co-fondateur de Lactips.

Avec 20 millions d’euros levés depuis sa création, Lactips dispose désormais d’un groupe d’actionnaires de premier plan autour de ses cofondateurs composé d’investisseurs institutionnels (Bpifrance, Demeter, BNP Paribas Développement, Crédit Agricole Loire Haute-Loire) et d’experts industriels , positionnée pour soutenir son développement commercial (BASF Venture Capital GbmH et Mitsubishi Chemical Holdings via son fonds DEV).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *