Les startups doivent-elles protéger leurs chefs d’entreprise?

Lorsque vous créez une entreprise, vous pouvez pardonner aux chefs d’entreprise de ne pas placer la gouvernance d’entreprise en tête de liste. Cependant, lorsqu’ils traitent du paysage juridique et de concepts tels que la responsabilité personnelle, ils doivent en tenir compte.

Si vous n’avez jamais géré de démarrage auparavant, les différents rôles que le directeur de l’entreprise doit remplir peuvent sembler accablants. Cependant, en tant que personne qui prend des décisions au nom de l’entreprise, vous devez être pleinement conscient de votre responsabilité personnelle et de la protection offerte par l’assurance des administrateurs et dirigeants.

En tant que chef d’entreprise, vous avez le pouvoir de faire agir votre entreprise d’une manière particulière. Par conséquent, vous pouvez être tenu responsable par les tribunaux pour vous assurer que votre startup se conforme à toutes les lois et réglementations applicables.

C’est une idée fausse courante lors de la création d’une entreprise, les chefs d’entreprise sont protégés par le «voile d’entreprise» en créant une entité juridique distincte. Par conséquent, les obligations et les devoirs d’une entreprise sont uniquement les entreprises.

Bien qu’il soit vrai que l’entreprise peut avoir une responsabilité limitée, les tribunaux ont le pouvoir d’attribuer des dommages-intérêts aux biens personnels du directeur de la société. Ci-dessous, nous avons identifié certaines des lois et réglementations du Royaume-Uni, selon lesquelles les chefs d’entreprise peuvent être tenus personnellement en diffamation:

Loi sur les sociétés de 2006

Le Companies Act 2006 est la principale source du droit britannique des sociétés et définit les devoirs et responsabilités des administrateurs. Le non-respect de l’une des sept obligations codifiées pourrait impliquer la responsabilité personnelle des chefs d’entreprise pour leurs actes. Les actionnaires, par exemple, pourraient porter plainte pour ne pas avoir agi dans l’intérêt de l’entreprise.

Droit du travail

Les chefs d’entreprise peuvent être tenus personnellement responsables de divers problèmes liés à l’emploi, notamment le harcèlement, la discrimination et le licenciement abusif. Les employés des startups sont tout aussi conscients de leurs droits et intenteront une action contre un employeur s’ils estiment avoir été traités injustement.

Loi sur la santé et la sécurité

La loi de 1974 sur la santé et la sécurité au travail définit les principes généraux de conformité, qui sont appliqués par le Health and Safety Executive. Les chefs d’entreprise ont le devoir de prendre des mesures raisonnables pour assurer la santé, la sécurité et le bien-être de tous les employés et des autres.

Loi de 2017 sur les finances criminelles

Les chefs d’entreprise peuvent se trouver personnellement responsables des activités criminelles de leurs employés, y compris des activités telles que l’évasion fiscale. En outre, le Bribery Act 2010 érige en infraction le fait d’empêcher une personne associée de payer un pot-de-vin.

Loi sur l’insolvabilité de 1986

L’insolvabilité est l’un des principaux moteurs des réclamations de tiers contre les chefs d’entreprise. En vertu de la loi sur l’insolvabilité, les chefs d’entreprise ont la responsabilité de protéger les intérêts des créanciers en cas de risque d’insolvabilité. Les chefs d’entreprise sont tenus d’agir dans le meilleur intérêt du créancier.

Loi sur la diffamation de 2013

La loi sur la diffamation a rendu plus difficile le dépôt d’une réclamation devant un tribunal britannique. Cependant, s’il est constaté que l’entreprise a dit ou écrit quelque chose qui cause un préjudice grave à une personne physique ou morale, les chefs d’entreprise peuvent être tenus personnellement responsables.

Règlement général sur la protection des données

Les contrôleurs de données sont la principale partie responsable de la conformité en vertu du règlement général sur la protection des données. Cependant, les sous-traitants peuvent également être tenus personnellement responsables envers les personnes concernées en cas de non-respect. Les chefs d’entreprise ont le devoir de prendre des mesures raisonnables pour protéger adéquatement les données.

Dommage environnemental

S’il n’y a pas de protection de l’environnement, y compris la faune et les plantes sauvages, les chefs d’entreprise peuvent se trouver personnellement responsables en vertu de la loi sur l’environnement de 1995 et de la loi sur la faune et la campagne de 1980.

Comment gérer la responsabilité personnelle des dirigeants d’entreprise?

Votre startup devrait tenir des réunions du conseil d’administration au moins tous les trimestres et s’assurer que celles-ci sont clairement rédigées pour prouver toutes les mesures qui ont été prises et pourquoi.

Si un administrateur de société n’est pas d’accord avec ses collègues membres du conseil d’administration sur une question particulière ou soupçonne un acte répréhensible, l’administrateur concerné doit s’assurer que ses préoccupations sont enregistrées.

Il est important de se rappeler qu’en tant que chef d’entreprise, vous pouvez être tenu responsable de «négligence». Ce qui signifie qu’il n’y a aucune exigence de connaissance en votre nom, simplement le fait de ne pas prendre les mesures appropriées est suffisant.

La loi protégera généralement les individus de toute responsabilité personnelle lorsqu’ils ont agi de bonne foi et se sont conformés à leurs obligations. Cependant, étant donné que vos actifs personnels sont exposés en tant que chef d’entreprise, l’achat d’une assurance commerciale adéquate doit être sérieusement envisagé.

Des startups aux entreprises britanniques de taille moyenne, l’assurance des administrateurs et des dirigeants est généralement proposée dans le cadre d’une police de responsabilité de gestion. Offrir une couverture pour une défense juridique et le coût des dommages causés par des allégations formulées alors qu’il exerçait en qualité de chef d’entreprise.

Les allégations civiles, pénales et réglementaires formulées contre les chefs d’entreprise peuvent provoquer une détresse importante, tout en étant très coûteuse et longue. L’assurance des administrateurs et des dirigeants peut offrir un confort qui vous permet de monter une défense crédible si tout tombe en panne.

Cet article ne reflète pas nécessairement les opinions des éditeurs ou de la direction d’EconoTimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *