Lee Jae-Yong encourage les travailleurs du centre d’incubation de startups de Samsung

Le vice-président de Samsung, Lee Jae-Yong, qui fait actuellement face à des accusations de corruption, a visité les importantes usines de fabrication et les centres de R&D de l’entreprise pour des réunions de haut niveau. Aujourd’hui, il a visité le centre d’incubation de démarrage du géant technologique sud-coréen à Suwon au milieu des incertitudes mondiales et a encouragé les travailleurs. Lors de sa visite, Lee a promis son soutien aux startups.

Lee a dit: «L’avenir part d’un rêve. Créons continuellement des opportunités,»Lors de sa rencontre avec les salariés du programme d’incubation C-Lab. Depuis 2012, Samsung propose à ses employés de lancer leurs propres startups et d’utiliser leurs idées créatives. Jusqu’à présent, plus de 160 employés de Samsung ont lancé 45 startups. Le programme offre également une chance aux employés de revenir travailler chez Samsung si leur idée de démarrage échoue.

Depuis 2018, le géant technologique sud-coréen a élargi son programme C-Lab pour inclure des startups extérieures. Il finance également des startups et aide ces startups à rechercher également des fonds extérieurs. L’entreprise présente également des produits et technologies développés par les startups C-Lab lors de salons et expositions. Récemment, elle a annoncé la prise en charge de cinq nouvelles startups et a présenté ses produits.

Lee a été en pourparlers avec des cadres de haut niveau de diverses branches commerciales du groupe Samsung et planifie des stratégies futures. Ses rencontres avec des cadres supérieurs se sont intensifiées depuis la pandémie de COVID-19 et les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis. La société a également une chance d’améliorer ses affaires et sa part de marché en Inde en raison des sentiments anti-Chine persistants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *