La startup russo-américaine edtech Mybuddy.ai obtient 1,1 million de dollars pour un tuteur de langue virtuel pour les enfants

La start-up edtech d’origine russe Mybuddy.ai, développeur d’un tuteur virtuel en anglais pour les enfants, a levé un tour de table de 1 million de dollars auprès du VC russe LETA Capital.

Dans un communiqué de presse, la société affirme que plus de 500 millions d’enfants dans le monde essaient d’apprendre l’anglais, mais qu’ils ne parviennent pas à parler couramment parce qu’ils ne maîtrisent pas réellement la langue. Entrez Buddy, le robot de dessin animé qui enseigne l’anglais par l’IA-voix. Buddy guide les jeunes étudiants à travers le dialogue et les jeux basés sur la voix. Bien que ses fondateurs soient originaires de Moscou, Mybuddy.ai est désormais basé à San Francisco. La startup edtech rapporte que l’entreprise a décuplé au cours de la dernière année, atteignant 20 000 étudiants payants. Alex Chachava, l’associé directeur de LETA Capital, a été « impressionné par le fait que MyBuddy.ai est l’une des rares entreprises à avoir réussi à bâtir une entreprise B2C durable autour de la technologie d’assistant vocal virtuel propulsé par l’IA / ML. »  » Tout comme les chatbots, l’automatisation des processus robotiques et les robots-conseillers changent d’autres industries, les technologies de l’IA transforment l’industrie de l’éducation, permettant aux enseignants de se concentrer sur des tâches plus créatives et passionnantes », a ajouté Ivan Crewkov, cofondateur et PDG de la startup. de nouveaux investissements seront consacrés au développement de produits et au lancement de l’application dans de nouvelles régions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *