La startup InsurTech Digital Risks lève 10,4 millions de livres sterling

Digital Risks a annoncé aujourd’hui qu’elle avait levé 10,4 millions de dollars supplémentaires dans le cadre d’un cycle de financement de série A.

L’insurtech propose une couverture d’assurance par abonnement leader sur le marché, flexible et personnalisable, conçue pour répondre aux besoins des petites et moyennes entreprises et aux menaces nouvelles et émergentes auxquelles elles sont confrontées.

L’investissement a été mené par BHL Holdings, un groupe mondial jouissant d’une solide réputation en matière d’innovation en assurance et propriétaire du site Web de comparaison populaire Compare the Market. Nire Capital a également participé à la ronde, aux côtés des investisseurs existants Concentric, Beazley et Seedcamp.

Le nouveau financement intervient au cours d’une période très fructueuse pour la start-up basée à Londres, qui croît de 25% sur un mois et devrait tripler ses effectifs d’ici la fin de l’année. L’entreprise a également conclu un certain nombre de partenariats de premier plan au cours des derniers mois avec des marques bien connues axées sur les PME, notamment Starling, Revolut et Appear Here.

L’annonce d’investissement d’aujourd’hui montre une confiance significative du marché dans les risques numériques et sera utilisée pour développer davantage sa technologie et stimuler son expansion au cours des 12 à 18 prochains mois. Le secteur britannique de l’assurance étant le plus grand d’Europe et le quatrième au monde, et avec 5,7 millions de petites et moyennes entreprises numériques britanniques opérant au Royaume-Uni, Digital Risks est bien placé pour atteindre son objectif de décupler au cours de la même période.

Digital Risks est l’un des seuls fournisseurs d’assurance numérique pour les PME, permettant aux clients de générer des devis et de configurer leur couverture en quelques minutes, tous adaptés à leurs besoins spécifiques et servis en temps réel. L’insurtech s’est fait un nom en proposant une couverture par abonnement hautement personnalisée qui est plus pertinente pour les PME, les start-ups et les indépendants d’aujourd’hui.

Alors que les entreprises axées sur le numérique recherchent un support personnalisé et flexible, mais pas à un coût, apporter cette personnalisation au secteur de l’assurance s’est avéré être un changeur de jeu. Digital Risks propose la plus large gamme de produits d’assurance que vous pouvez acheter en ligne, y compris une assurance professionnelle, une cyberassurance, une responsabilité de gestion et une faute médicale.

Cameron Shearer, PDG et co-fondateur de Digital Risks, a déclaré: «Le secteur des PME dans son ensemble est très fragmenté. Les propriétaires d’entreprise et les décideurs dans une vaste gamme d’industries ont tous des besoins et des motivations différents. Les propositions des acteurs traditionnels adoptent une approche généraliste de leurs produits et de leur expérience utilisateur. En conséquence, des millions de PME au Royaume-Uni et en Europe sont négligées et mal desservies. Ils paient trop cher pour leurs politiques ou ne sont pas protégés contre les risques modernes auxquels ils sont confrontés.

« Nous contestons ce statu quo de front, modernisons l’assurance des entreprises pour le mieux et construisons une marque que les entreprises veulent défendre. Notre approche considère chaque couverture d’assurance sous un nouvel angle. Plutôt que de demander quels risques nous sommes prêts à couvrir, nous demandons ce dont les entreprises ont besoin, puis trouvons la solution.

« Grâce à notre mélange unique de technologie et de souscription, nous avons créé une destination en ligne qui répond à toutes les exigences d’assurance pour les PME, protégeant les entrepreneurs, les indépendants et les entreprises établies contre les problèmes et technologies émergents, sans les forcer à conclure des contrats longs et coûteux. Cet investissement contribuera à stimuler le développement de notre offre de produits et à accroître la pénétration du marché, stimulant la croissance sur de nouveaux marchés au pays. »

Ian Leech CFO chez BHL ajoute: «Nous vivons à l’ère du perturbateur. Dans chaque secteur, les nouvelles entreprises axées sur la technologie changent les attitudes et les processus pour le mieux. Dans le secteur de l’assurance, un marché profondément ancré dans les modes de fonctionnement et de pensée traditionnels, c’est le risque numérique qui mène cette charge. Offrir une couverture flexible et sur mesure aux PME plus rapidement que jamais.

«Entreprise extrêmement excitante dans son domaine, Digital Risks cherche à poursuivre sa croissance rapide à travers le Royaume-Uni. Cet investissement aidera l’entreprise à atteindre cet objectif »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *