La start-up de cybersécurité industrielle Nozomi Networks lève 100 millions de dollars

2 août (Reuters) – Nozomi Networks, une start-up de cybersécurité industrielle basée à San Francisco, a déclaré lundi avoir levé 100 millions de dollars auprès de ses clients et partenaires technologiques pour aider à créer de nouveaux produits et à développer ses ventes.

Les startups de la cybersécurité ont obtenu de gros investissements au cours de la dernière année avec une forte augmentation des cyberattaques de grande envergure.

Nozomi Networks est spécialisé dans la protection des infrastructures critiques telles que le pétrole, le gaz et l’eau, ainsi que des installations de fabrication, a déclaré le PDG Edgard Capdevielle.

Son logiciel surveille les machines, y compris les vannes et les pipelines, pour voir s’il y a des anomalies, puis alerte les entreprises sur les endroits où des correctifs urgents sont nécessaires pour protéger les installations contre les pirates, a déclaré Capdevielle.

Le logiciel traque également les différentes machines et appareils connectés à Internet pour les surveiller, a-t-il déclaré.

« Le nombre d’attaques a plus que doublé d’année en année », d’après ce que constate son entreprise dans le domaine de la cybersécurité industrielle, a déclaré Capdevielle. « Nous sommes passés d’un initié malveillant ici et là, quelqu’un qui n’aimait pas la façon dont il a été licencié, à maintenant ces ransomwares qui veulent vous faire fermer. »

Il a refusé de dire à combien l’entreprise était évaluée lors de la dernière ronde de financement. Les investisseurs comprennent Honeywell Ventures, une branche d’investissement de Honeywell International Inc (HON.O), ainsi que In-Q-Tel, le fonds de capital-risque soutenu par la CIA.

Reportage de Jane Lanhee Lee
Montage par Chris Reese

Nos normes : les principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *